Une centaine de signatures pour le retrait de confiance à Ghannouchi‎

Le dĂ©putĂ© Ridha Zaghmi, membre du bloc dĂ©mocratique (38 dĂ©putĂ©s), a indiquĂ©, lundi 22 fĂ©vrier 2021, que tous les membres de son groupe parlementaire ont signĂ© la pĂ©tition de retrait de confiance au pr…

Le dĂ©putĂ© Ridha Zaghmi, membre du bloc dĂ©mocratique (38 dĂ©putĂ©s), a indiquĂ©, lundi 22 fĂ©vrier 2021, que tous les membres de son groupe parlementaire ont signĂ© la pĂ©tition de retrait de confiance au prĂ©sident de l’AssemblĂ©e des reprĂ©sentants du peuple (ARP), prĂ©cisant qu’elle a recueilli jusqu’ici 103 signatures.

Le règlement intĂ©rieur de l’ARP exige de collecter, au moins, 73 signatures pour pouvoir soumettre une motion de censure au bureau du Parlement et son examen en sĂ©ance plĂ©nière.

Dans une dĂ©claration Ă  l’agence TAP, Zaghmi a ajoutĂ© que les dĂ©putĂ©s qui soutiennent la pĂ©tition ont prĂ©fĂ©rĂ© rassembler les signatures au niveau de chaque groupe parlementaire Ă  part. Le but Ă©tant, selon lui, de traduire l’engagement moral de chaque bloc parlementaire envers la pĂ©tition et de rĂ©unir une majoritĂ© absolue de 109 voix pour le retrait de confiance avant de la dĂ©poser au bureau d’ordre du parlement.

Le dĂ©putĂ© a indiquĂ© avoir proposĂ© que les groupes parlementaires se mettent d’accord pour le choix d’un remplaçant Ă  la tĂŞte de l’institution parlementaire sans parvenir Ă  un consensus autour d’une personnalitĂ©. Il a Ă©tĂ© convenu, selon lui, de reporter la question jusqu’Ă  l’obtention du retrait de confiance.

Le dĂ©putĂ© Mongi Rahoui (hors groupe) avait dĂ©clarĂ© le 3 fĂ©vrier dernier que plusieurs dĂ©putĂ©s non-inscrits ont proposĂ© une initiative pour la collecte des signatures des diffĂ©rents groupes parlementaires en vue de retirer la confiance au prĂ©sident de l’ARP, Rached Ghannouchi, Ă  l’exception des blocs Ennahdha et coalition al-Karama.

Pour lui, les raisons de cette initiative Ă©tant “la responsabilitĂ© du prĂ©sident du parlement dans la crise actuelle que traverse le pays, de façon gĂ©nĂ©rale, et celle que connait le parlement, en particulier”.

L’ARP avait rejetĂ© le 30 juillet dernier en sĂ©ance plĂ©nière, une première motion de retrait de confiance au prĂ©sident du parlement qui avait recueilli 97 voix pour et 16 voix contre.

L’adoption de la motion de retrait de confiance au prĂ©sident du parlement exige, selon les dispositions du règlement intĂ©rieur de l’ARP, une majoritĂ© absolue de 109 voix.

Selon l’article 20 du règlement intĂ©rieur de l’ARP, le parlement peut retirer la confiance Ă  son prĂ©sident ou Ă  l’un de ses deux vice-prĂ©sidents avec l’approbation de la majoritĂ© absolue des dĂ©putĂ©s. Une demande Ă©crite est dĂ©posĂ©e au bureau du parlement et signĂ©e par, au moins, le tiers des dĂ©putĂ©s (73 voix).

La demande sera, ensuite, prĂ©sentĂ©e en plĂ©nière pour vote dans un dĂ©lai ne dĂ©passant pas trois semaines de la date de son dĂ©pĂ´t au bureau d’ordre.

Categories
Source
webmanagercenter

Articles similaires

Back to top button
Close
Close