Un conseil ministériel consacré au gouvernorat de Béja dans les prochains jours‎

Un conseil ministĂ©riel consacrĂ© au gouvernorat de BĂ©ja qui devait se tenir au cours de cette semaine a Ă©tĂ© reportĂ© compte tenu de la situation qui prĂ©vaut dans la rĂ©gion. Mais le ministre des Domaines…

Un conseil ministĂ©riel consacrĂ© au gouvernorat de BĂ©ja qui devait se tenir au cours de cette semaine a Ă©tĂ© reportĂ© compte tenu de la situation qui prĂ©vaut dans la rĂ©gion. Mais le ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières, HĂ©di Mekni, a promis qu’il aura bien lieu très prochainement. C’Ă©tait lors d’une visite effectuĂ©e dans les rĂ©gions de Chaouech, Toukeber et Sidi Nasr du gouvernorat de BĂ©ja, consacrĂ©e au suivi du programme de rĂ©habilitation et de sauvegarde des quartiers populaires.

Il a fait savoir Ă  ce sujet qu’une commission s’est rĂ©unie Ă  plusieurs reprises afin d’examiner les revendications de la rĂ©gion et ses prĂ©occupations Ă©manant surtout de la sociĂ©tĂ© civile.

Il a, par ailleurs, annoncé le lancement de la deuxième génération des projets de réhabilitation des quartiers populaires d’un coût total de 635 000 dinars.

Une conférence se tiendra jeudi 4 juillet prochain à laquelle pendront part tous les membres du gouvernement pour présenter les observations des citoyens et rédiger des rapports sur le programme de réhabilitation des quartiers populaires dans le cadre de la consécration d’une approche participative.

Le ministre a affirmĂ© qu’Ă  l’avenir aucun quartier populaire ne sera privĂ© des conditions de vie favorables, des Ă©quipements et rĂ©seaux nĂ©cessaires, comme tous les autres quartiers tunisiens favorisĂ©s.

Il a, dans ce sens, souligné que la première génération du programme de réhabilitation des quartiers populaires couvre 155 quartiers dans 144 municipalités tunisiennes, indiquant son attachement au respect des règles de la qualité dans ces projets et à la bonne gouvernance et gestion de l’argent public.

Il convient de signaler que le programme de rĂ©habilitation et d’intĂ©gration des quartiers populaires dans trois rĂ©gions (Sidi Nasr, Chaouech, Toukeber) est entrĂ© en vigueur en 2017, moyennant une enveloppe de 4,4 millions de dinars et les travaux ont atteint un taux d’avancement de 90%, selon Taoufik Hichri, directeur rĂ©gional de l’Agence de RĂ©habilitation et de RĂ©novation Urbaine (ARRU) Ide BĂ©ja, qui a affirmĂ© que les dĂ©lais de ces projets ne sont pas encore parachevĂ©s.

Il a ajouté que dans le cadre de ces projets seront installés 317 points d’éclairage public et un réseau d’assainissement des eaux usées s’étalant sur six kilomètres, outre l’asphaltage des routes.

Les habitants des quartiers prĂ©citĂ©s demandent d’accĂ©lĂ©rer le rĂ©amĂ©nagement des routes et des rues, lesquelles posent de grands problèmes pour les citoyens et les moyens de transport, mais aussi d’amĂ©nager des trottoirs afin de permettre la plantation d’arbres d’ornementation dans ces quartiers.

Categories
Source
webmanagercenter

Articles similaires

Back to top button
Close
Close