Tunisie [Vidéo]: Grippe aviaire, la délégation de l’agriculture à Béja dément l’enregistrement de cas‎

Le chef de servie de la production animales Ă  la dĂ©lĂ©gation rĂ©gional du dĂ©veloppement agricole Ă  BĂ©ja, Ismail Rhimi , a soulignĂ© que jusqu'Ă  ce mardi 16…

Le chef de servie de la production animales Ă  la dĂ©lĂ©gation rĂ©gional du dĂ©veloppement agricole Ă  BĂ©ja, Ismail Rhimi , a soulignĂ© que jusqu’Ă  ce mardi 16 mars 2021, aucun foyer d’infection de la grippe aviaire n’a Ă©tĂ© dĂ©tectĂ© contrairement Ă  ce qui a Ă©tĂ© rapportĂ© sur les rĂ©seaux sociaux

Dans une dĂ©claration Ă  TunisienumĂ©rique , il a soulignĂ© qu’aucun cas de grippe aviaire n’a Ă©tĂ© dĂ©tectĂ© dans les poulaillers industriels ou privĂ©s dans la rĂ©gion de BĂ©ja.

Il a soulignĂ© qu’il existe une Ă©pidĂ©mie de grippe aviaire qui s’est propagĂ©e en Europe depuis fin de l’annĂ©e dernière.

A ce sujet , il a rappelĂ© les directives du ministère de l’Agriculture , appelant Ă  se prĂ©munir contre cette grippe en prenant les prĂ©cautions, signalant que la grippe aviaire pourra ĂŞtre introduite dans le pays Ă  travers l’importation des produits des pays oĂą l’Ă©pidĂ©mie s’est propagĂ©e, assurant qu’Ă  ce sujet le ministère de l’Agriculture interdit l’exportation des produits de ces pays.

Autre mode de contamination , il pourrait venir des oiseaux migratoires, a-t-il soulignĂ© , prĂ©cisant qu’ils effectuent une surveillance de ces oiseaux qui viennent dans les zones humides comme les barrages El Barrak et Sidi Salem et les lacs.

Il a indiquĂ© qu’avec les services de la forĂŞt une surveillance est effectuĂ© pour ces zones.

Le responsable rĂ©gional a soulignĂ© que lorsqu’on parle de grippe aviaire il y’a nĂ©cessaire un grand taux de dĂ©cès qui peut avoisiner 80 Ă  90 % des animaux dans le foyer touchĂ© par la grippe.

Il a signalĂ© aussi qu’en ce qui concerne les oiseaux migratoires , une baisse sensible du nombre a Ă©tĂ© enregistrĂ©e l’annĂ©e dernière et cette annĂ©e au point qu’il n’ya pas raison pour avoir des inquiĂ©tudes .

Autre motif qui a poussĂ© les services agricoles Ă  BĂ©ja Ă  prendre leurs prĂ©cautions est l’apparition fin fĂ©vrier d’un foyer de grippe aviaire dans le Nord de l’AlgĂ©rie.

A cet effet, des visites rĂ©gulières sont effectuĂ©es dans les industries et fermes des poulaillers Ă  BĂ©ja et Ă  travers des conseils aux propriĂ©taires pour empĂŞcher l’entrĂ©e d’oiseaux sauvages en fermant les Ă©levages.

Il leur est demandĂ© aussi d’effectuer les entretiens et la propretĂ© des Ă©levages et de ne pas laisser la nourriture Ă  l’extĂ©rieur ainsi que d’observer un confinement pour leur Ă©levage.

Le responsable de la production animale a rappelĂ© qu’il existe 30 institution d’Ă©levage industrielle de poulaillers, une quantitĂ© importante en terme de production de viande de 40.000 tonnes par an ainsi que des Ă©levages poules pondeuse pour 90 millions d’Ĺ“ufs par an.

Categories
Source
tunisienumerique

Articles similaires

Back to top button
Close
Close