Tunisie – VIDEO : Discours de Kaïs Saïed : Des vœux de l’Aïd au goût de déclaration de guerre‎

Le président de la République, Kaïs Saïed, s'est adressé, ce samedi soir, dans une allocution télévisée, au peuple tunisien pour lui présenter ses vœux à l'occasion de l'Aïd Al Fitr. Sa…

Le président de la République, Kaïs Saïed, s’est adressé, ce samedi soir, dans une allocution télévisée, au peuple tunisien pour lui présenter ses vœux à l’occasion de l’Aïd Al Fitr.

Saïed a tenu, à l’occasion, à remercier et féliciter tous ceux qui n’ont épargné aucun effort pour sortir la Tunisie de la crise de la pandémie du covid. Ceux qui ont travaillé sans compter pour assurer la santé et la quiétude de leurs prochains.

A partir de là, Saïed a trouvé la transition, pour prendre le contre-exemple de ceux qui n’ont, contrairement aux premiers, épargné aucun effort pour miner le pays, saper les efforts de construction et corrompre l’ambiance générale, nonobstant le mois saint de Ramadan.

A ceux-là, ceux qui, au nom d’une supposée légitimité, ont mis le feu au pays au sens propres et au sens figuré, Saïed a promis que ce feu qu’ils sont en train d’attiser finira par les avaler en premier.

Saïed a assuré que ceux qui sont en train de manigancer contre les intérêts du pays n’ont qu’à bien se tenir, car bientôt, ils vont devoir répondre de leurs actes. Il a promis qu’une fois la pandémie de covid vaincue, il va se tourner vers les autres pestes qui menacent la Tunisie et les tunisiens. Il a averti que les textes de loi qui vont lui permettre d’en venir à bout sont fin prêts, mais qu’ils n’ont pas pu être publiés à cause de l’épidémie du covid qui s’est imposée en priorité absolue.

Pour conclure, Saïed a adressé un message particulier à Rached Ghannouchi, sans le nommer. Un message assimilable à une déclaration de guerre, en lui rappelant qu’il y a un seul Etat, et pas de deuxième Etat au Bardo, et que cet Etat a un seul président et non pas deux, et çà, a-t-il tenu à préciser, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays.

Saïed a assuré à ses détracteurs qu’ils ne doivent pas se leurrer du fait qu’il ne leur ait pas répondu, parce qu’il a choisi de faire prévaloir les règles de la bonne morale en politique, à la tentation de faire appliquer la loi. Mais que cela va dorénavant changer.

Categories
Source
tunisienumerique

Articles similaires

Back to top button
Close
Close