Tunisie : Un tiers du cheptel risque de mourir, faute de vaccin !‎

Le mĂ©decin vĂ©tĂ©rinaire Alaeddine Madahi a mis en garde, ce mercredi 21 octobre 2020, lors de son passage Ă  l’émission Malla Nhar, sur la radio Shems Fm, contre la possible dĂ©cimation d’un tiers du che…

Le médecin vétérinaire Alaeddine Madahi a mis en garde, ce mercredi 21 octobre 2020, lors de son passage à l’émission Malla Nhar, sur la radio Shems Fm, contre la possible décimation d’un tiers du cheptel animal en Tunisie. Comme raison, Madahi a invoqué l’impossibilité du gouvernement de fournir le vaccin contre la maladie de langue bleue qui s’est propagée dans de nombreuses régions de la République.

Par ailleurs, le vétérinaire a évoqué la nécessité de fournir le vaccin le plus rapidement possible, afin de sauver le bétail.

Il a notamment expliquĂ© que cette maladie se transmet d’un animal Ă  un autre, Ă  travers les piqĂ»res de moustiques, appelant dans ce contexte les agriculteurs Ă  faire attention Ă  l’eau stagnante reprĂ©sente  à proximitĂ© de leurs troupeaux et qui reprĂ©sente un vecteur de propagation des moustiques.

Pour ceux qui ne le savent pas, la fièvre catarrhale du mouton ou maladie de la langue bleue est une maladie virale non contagieuse qui touche les ruminants domestiques et sauvages (essentiellement les ovins mais aussi les bovins, caprins, buffles,…).

Categories
Source
realites

Articles similaires

Back to top button
Close
Close