Tunisie – Le comportement « déplorable » de Zied Laâdhari lors de sa visite officielle à Paris‎

Comme tout le monde le sait, le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed Ă©tait en visite d’Etat Ă  Paris oĂą il a eu plusieurs entretiens de très haut niveau et oĂą il a eu Ă  dĂ©fendre la cause du pa…

Comme tout le monde le sait, le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed était en visite d’Etat à Paris où il a eu plusieurs entretiens de très haut niveau et où il a eu à défendre la cause du pays et à dissiper les éventuelles craintes de quelques investisseurs récalcitrants.

Dans cette mission, Youssef Chahed a choisi de se faire accompagner par des ministres pour l’aider dans son plaidoyer. Le plus naturellement du monde, il a choisi, entre autres accompagnateurs, Zied Laâdheri, ministre du Développement et de la Coopération Internationale, dont la présence semblait s’imposer du fait que la France est le premier partenaire et investisseur étranger de la Tunisie.

Lors de sa tournée parisienne, Chahed a assisté au Sénat, à l’ouverture d’un Forum d’une grande importance, puisqu’il s’agissait du Forum économique Franco-Tunisien organisé par Business France à Paris.

Le programme de ce forum a débuté à 9.00 et devait se terminer à 13.30, au cours duquel Chahed a prononcé une allocution, avant de s’excuser auprès de l’assistance pour se rendre à l’Elysée où il était attendu par le président Macron.

Le programme devait se poursuivre sur le thème : « Perspectives Ă©conomiques et climat des affaires » avec la participation du Ministre du DĂ©veloppement et de la CoopĂ©ration Internationale Zied Ladhari. Mais Ă  la surprise gĂ©nĂ©rale, le Ministre qui avait le premier rĂ´le dans ce Forum et Ă©tait appelĂ© Ă  sĂ©duire d Ă©ventuels investisseurs et promoteurs s’est contentĂ© d’un bref discours oĂą il a parlĂ© trop vite d’un contenu inadĂ©quat avec ses responsabilitĂ©s, tenant des propos loin d’ĂŞtre  attrayants pour les investisseurs en mettant en avant les atouts du pays. Il Ă©tait plutĂ´t sur la dĂ©fensive et a parlĂ© du terrorisme qui avait baissĂ©. Le tout en quelques minutes, avant de se lever promptement et de laisser l’assistance, les autres intervenants ainsi que sa chaise dĂ©sespĂ©rĂ©ment vide sur le podium.

Il est, par ailleurs important de souligner que les participants avaient payé 228,00 € (environ 800 Dinars) chacun, auprès de « Business France » qui avait organisé l’événement.

Voilà un drôle de ministre qui laisse tomber son rôle de promotion du développement économique et de la coopération internationale et qui ose quitter la salle, devant une assistance sidérée par un tel comportement et une telle indifférence envers les hommes d’affaires du premier partenaire commercial de La Tunisie, au sein du Sénat, une institution respectée et devant une salle comble qui avait payé pour venir écouter un Ministre qui s’est avéré avoir d’autres choses plus importantes  à faire.

Un comportement qui demeure inadmissible, même s’il n’est pas exclu de la part de ce ministre qui n’a apparemment pas la mesure de l’importance de son poste et de ses prérogatives. Une attitude qui suscite des questions quant aux raisons qui l’ont fait quitter la salle, juste après le départ de son patron. L’aurait-il suivi et avait-il pour mission de contrôler ses mouvements et ses entretiens ?

Surtout que nombreux sont les observateurs qui sont persuadés que le revirement d’Ennahdha vis-à-vis de Youssef Chahed a fait suite à certaines rencontres tenues par celui-ci à Paris avec des personnalités qui n’ont pas été citées dans le programme de sa visite !

Categories
Source
tunisienumerique

Articles similaires

Back to top button
Close
Close