Tunisie – L’affaire de lobbying de Nabil Karoui refait surface avec un timing à couper le souffle‎

L'affaire du lobbying de Nabil Karoui par l'israĂ©lo-canadien Ari Ben Menashe, refait, curieusement, surface en cette pĂ©riode prĂ©cise, en pleines transactions pour la formation du nouveau gou…

L’affaire du lobbying de Nabil Karoui par l’israélo-canadien Ari Ben Menashe, refait, curieusement, surface en cette période précise, en pleines transactions pour la formation du nouveau gouvernement, et, surtout, suite au faux pas opéré par Karoui à Ghannouchi pour le vote de confiance au gouvernement de son poulain, Habib Jemli.

Dans un nouveau rebondissement qui tombe à pic, le site « Lapresse.tn » publie un article concernant de nouveaux éléments dans l’affaire de lobbying, et expliquant que ces nouveaux éléments concernent la publication par le site « Al-Monitor » de nouveaux documents attestant que le lobbyiste israélo-canadien Ari Ben-Menashe avait bien reçu un quart de million de dollars américains pour soutenir la candidature de Nabil Karoui à la présidentielle tunisienne 2019. Il s’agit d’une déclaration supplémentaire d’Ari Ben-Menashe qui indique que ce dernier a été payé deux-cent-cinquante mille dollars américains (250 000 $) sur trois tranches en septembre 2019 — peu de temps après le premier tour des élections tunisiennes, qui a vu Karoui passer au deuxième tour avec le vainqueur éventuel Kais Saied. Et ce, via deux intermédiaires: Salwa Smaoui, et Salim Hamdadou, qu’Ari Ben-Menashe a identifié comme étant « un ami » de Nabil Karoui.

Un retour à l’actualité qui pourrait expliquer les déclarations tenues par le Cheikh sur le perron de Dar Dhiafa quand il a assuré avoir demandé à Elyes Fakhfakh de ne pas exclure 9alb Tounes de la formation du prochain gouvernement, et que seuls seront exclus ceux qui s’excluent par eux-mêmes.

Or, maintenant, avec ce retour à l’actualité de l’affaire du lobbying, on ne peut pas s’empêcher de remarquer qu’il n’y a pas meilleure façon de se faire exclure, que de tremper dans des affaires de malversations et de lobbying.

Categories
Source
tunisienumerique

Articles similaires

Back to top button
Close
Close