Tunisie : Faute d’appui, 44% des entreprises ont annulé des commandes d’exportation mars dernier…‎

Le COVID-19 est venu malheureusement aggraver diffĂ©rents genres de problèmes financiers, bureaucratiques, logistiques, rĂ©glementation d'export et change que vit l'entreprise tunisienne. L�…

Le COVID-19 est venu malheureusement aggraver différents genres de problèmes financiers, bureaucratiques, logistiques, réglementation d’export et change  que vit l’entreprise tunisienne.

L’institut arabe des chefs d’entreprises (IACE) au sujet de l’impact de l’épidémie vient dévoiler dans un rapport qu’il a publié, récemment, sur l’activité et le devenir des différentes catégories de sociétés tunisiennes, dans ce contexte, intensément critique et sévère de la propagation rampante de l’épidémie, des vérités choquantes.

En effet, l’IACE a indiqué que suite au confinement, l’activité économique a été impactée à travers de multiples canaux de transmissions. Selon l’institut, la crise sanitaire impactera  négativement le chiffre d’affaire de 96% des sociétés.

Le rapport en question a précisé que 67% des entreprises sont confrontées à des difficultés financières, 80% parmi elles souffrent de problèmes liés aux perturbations d’approvisionnement et 44% des entrepreneurs ont annulé notamment au cours du mois de mars écoulé des commandes d’exportations.

Il s’agit d’une perte sèche pour l’économie nationale sachant que les dernières données actualisées de l’Institut national de la statistique (INS), évoquent qu’au terme du mois de février 2020, les échanges commerciaux extérieures aux prix courants ont enregistré une baisse des exportations de 1.5% contre une hausse de 16.7% à fin février 2019.

En valeur, les exportations  étaient de 7606.8 millions de dinars à fin février 2020 contre 7719.4 millions de dinars durant la même période de l’année 2019. Pour la valeur des importations, elle a atteint 9925.8 contre 10181.8 millions de dinars l’année précédente et de ce fait, le déficit commercial s’est établit à 2319 millions de dinars durant les deux mois de 2020.

L’INS a dévoilé que la diminution des exportations concerne des secteurs clés. Ainsi, le secteur de l’énergie a enregistré une baisse de 26.1%. Suivent le secteur du textile-habillement et cuir avec -4.1%; et le secteur des mines, phosphates et dérivés avec -1.1%.

Au niveau fiscal, les PME ne peuvent pas bénéficier, significativement, des avantages annoncés par le gouvernement compte tenu du fait que la plupart d’entre elles ne payent pas l’impôt sur les sociétés mais plutôt l’impôt sur le revenu des personnes physiques, d’autant plus quelles supportent généralement la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) en tant que « dernier consommateur » sans possibilité de récupération de la taxe.

Le poste comptable le plus important pour les PME en Tunisie est celui des « Charges salariales » qui arrivent à le gérer difficilement chaque fin du mois.

En somme, professionnels, promoteurs des petites et moyennes entités de production représentant approximativement 96% des unités productives et employant de la main d’ouvre en Tunisie sont dans l’attente de mesures concrètes.

Categories
Source
tunisienumerique

Articles similaires

Back to top button
Close
Close