Si vous partez en Chine, ce test anal de la COVID-19 pourrait vous dissuader‎

Visiblement dĂ©terminĂ©e Ă  faire face Ă  la COVID-19, la Chine, Ă©picentre de la maladie, semble pouvoir pousser ses contrĂ´les Ă  l’extrĂŞme. En effet, l’Empire du Milieu a dĂ©cidĂ© de rendre obli…

Visiblement dĂ©terminĂ©e Ă  faire face Ă  la COVID-19, la Chine, Ă©picentre de la maladie, semble pouvoir pousser ses contrĂ´les Ă  l’extrĂŞme. En effet, l’Empire du Milieu a dĂ©cidĂ© de rendre obligatoires les dĂ©pistages anaux du coronavirus, et ce pour tous les voyageurs qui comptent s’y rendre.
L’information a Ă©tĂ© rĂ©vĂ©lĂ©e par le quotidien britannique The Times. La dĂ©cision a Ă©tĂ© prise au lendemain des critiques que le Japon a adressĂ©es Ă  la Chine au sujet des tests rectaux sur ses ressortissants. Visiblement, la Chine a rĂ©pondu Ă  sa manière au pays du Soleil Levant.
Pour PĂ©kin, cette mĂ©thode controversĂ©e est efficace pour la dĂ©tection de la COVID-19. Elle explique que les traces du virus demeurent prĂ©sentes plus longtemps dans le système digestif d’une personne par rapport aux voies respiratoires.
JugĂ© humiliant, le test anal contre la COVID-19 consiste Ă  introduire un long Ă©couvillon de 3 Ă  5 cm dans l’anus. Ensuite, il s’agit de le tourner en douceur. Au total, le test dure 10 secondes selon l’agence sanitaire chinoise. Dans tous les cas, pas sĂ»r que cela plaise aux voyageurs…

Categories
Source
realites

Articles similaires

Back to top button
Close
Close