Séisme au large de l’Algérie : un mouvement de panique mais pas de victime‎

La terre a tremblĂ© cette nuit en AlgĂ©rie. Un sĂ©isme peu profond et de magnitude 6 s’est dĂ©clenchĂ© dans la nuit de mercredi Ă  jeudi au large de l’est de l’AlgĂ©rie, a annoncĂ© l’I…

La terre a tremblĂ© cette nuit en AlgĂ©rie. Un sĂ©isme peu profond et de magnitude 6 s’est dĂ©clenchĂ© dans la nuit de mercredi Ă  jeudi au large de l’est de l’AlgĂ©rie, a annoncĂ© l’Institut amĂ©ricain de gĂ©ophysique (USGS).
La secousse a suscitĂ© un mouvement de panique, mais sans faire de morts, selon la Protection civile algĂ©rienne. « La Protection civile rassure les citoyens qu’il n’y a pas de pertes en vies humaines ou de pertes matĂ©rielles importantes », affirme un communiquĂ© de sa direction. Le tremblement de terre s’est produit Ă  20 kilomètres au nord-est de la ville de BĂ©jaĂŻa Ă  1 h 04 locale jeudi (0 h 04 GMT), Ă  une profondeur de 10 kilomètres, selon l’USGS. Peu après, deux rĂ©pliques de magnitude 5,2 et 4,7 lui ont succĂ©dĂ©.
L’Ă©picentre a Ă©tĂ© localisĂ© Ă  28 km au Nord-Est de Cap-Carbon, Ă  BĂ©jaĂŻa, a prĂ©cisĂ© le Centre algĂ©rien de recherche en astronomie astrophysique et gĂ©ophysique (CRAAG) dans un communiquĂ©. Une première secousse de magnitude 4 degrĂ©s sur l’Ă©chelle de Richter avait Ă©tĂ© enregistrĂ©e mercredi Ă  20 h 38 dans la mĂŞme wilaya (dĂ©partement), selon ce centre. Des habitants se sont prĂ©cipitĂ©s dans la rue, selon des tĂ©moignages sur les rĂ©seaux sociaux.
« Rabbi yostor (Dieu nous protège), ça a vraiment tremblĂ© chez nous. Ça a fait un de ces bruits… En ce moment mĂŞme, les voisins sont dehors tellement ils ont peur », Ă©crit sur Facebook LeĂŻla, mĂ©decin, travaillant et rĂ©sidant dans la cĂ©lèbre ville cĂ´tière de Kabylie qui compte 160 000 habitants.

« La terre vibrait et grondait et les mouettes affolĂ©es tournoyaient au-dessus de nos tĂŞtes avec des cris stridents… On a eu très peur », a dit cette habitante jointe par l’Agence France-Presse via la messagerie Messenger.
*Un séisme ressenti à Alger
Des photos partagĂ©es sur les rĂ©seaux sociaux montraient des murs intĂ©rieurs Ă©miettĂ©s. La protection civile a fait Ă©tat d’un « effondrement partiel de trois anciennes bâtisses non habitĂ©es » Ă  BĂ©jaĂŻa. Dans la prĂ©fecture de Jijel, Ă  une cinquantaine de km Ă  l’est de BĂ©jaĂŻa, « cinq personnes ont eu des fractures ou des entorses suite Ă  la panique. L’une d’elles a sautĂ© du premier Ă©tage et a Ă©tĂ© hospitalisĂ©e ». Le site BĂ©jaĂŻa.info publie des photos de maisons fissurĂ©es et de gravats dans les rues et Ă©crit : « Des dĂ©gâts matĂ©riels mais pas de pertes humaines. »
La secousse a Ă©tĂ© ressentie Ă  Alger, Ă  250 km Ă  l’ouest de BĂ©jaĂŻa, et Ă  Annaba, Ă  350 km Ă  l’est, près de la frontière tunisienne. « Je suis Ă  Alger, je viens de ressentir une forte secousse. Ça m’a fait drĂ´lement swinguer », tĂ©moigne Nabila sur Facebook. « Ça bouge Ă  Annaba », Ă©crit sur le mĂŞme rĂ©seau social Chaouki Mechakra, directeur du journal Le Provincial de cette mĂ©tropole industrielle de l’Est algĂ©rien.
(AFP)

Categories
Source
realites

Articles similaires

Back to top button
Close
Close