Rencontre avec l’ambassadeur américain : l’énorme gaffe commise par Rached Ghannouchi‎

RĂ©cemment, les rencontres avec les responsables Ă©trangers, notamment les ambassadeurs, se sont multipliĂ©es. Le prĂ©sident de l’ARP (AssemblĂ©e des ReprĂ©sentants du Peuple), Rached Ghannouchi, a re…

RĂ©cemment, les rencontres avec les responsables Ă©trangers, notamment les ambassadeurs, se sont multipliĂ©es. Le prĂ©sident de l’ARP (AssemblĂ©e des ReprĂ©sentants du Peuple), Rached Ghannouchi, a reçu, il y a quelques jours, l’ambassadeur des États-Unis en Tunisie, Donald Blome. Jusque-lĂ , tout va bien et il n’y a rien d’exceptionnel. D’ailleurs, la prĂ©sidence de l’ARP en a parlĂ©e dans l’une de ses publications sur Facebook.
Seulement, ce qui laisse perplexe, sont les dossiers qui ont Ă©tĂ© abordĂ©s lors de la rencontre entre Rached Ghannouchi et le diplomate amĂ©ricain. En effet, le Cheikh a abordĂ© le conflit institutionnel entre les trois prĂ©sidences avec Donald Blome – ARP, Carthage et la Kasbah -, en insistant sur l’importance du dialogue en vue de rĂ©soudre la crise.
Pas seulement : dans le communiquĂ© de l’ARP, Rached Ghannouchi a tenu Ă  rappeler la lĂ©gitimitĂ© dont jouit le gouvernement de Hichem Mechichi, qui a obtenu la confiance de l’ARP. Fallait-il aborder ces questions internes avec l’ambassadeur amĂ©ricain ? Que pouvait rĂ©pondre ce dernier, sachant que ses rĂ©ponses peuvent ĂŞtre assimilĂ©e Ă  une ingĂ©rence dans les affaires internes tunisiennes ?
Une fois encore, Rached Ghannouchi a commis une énorme gaffe. Les questions nationales doivent être traitées et résolues en interne, et non en faisant appel à des responsables étrangers.

F. K

Categories
Source
realites

Articles similaires

Back to top button
Close
Close