Relation Tunisie - Libye: Aller au-delà des cadres juridiques, estime Fadhel Kraiem‎

Le ministre de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la PĂŞche par intĂ©rim, Mohamed Fadhel Kraiem, a appelĂ© Ă  la crĂ©ation d’entreprises mixtes tuniso-libyennes dans le secteur de…

Le ministre de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la PĂŞche par intĂ©rim, Mohamed Fadhel Kraiem, a appelĂ© Ă  la crĂ©ation d’entreprises mixtes tuniso-libyennes dans le secteur de l’agroalimentaire et Ă  Ă©tablir une base d’informations mettant en Ă©vidence les caractĂ©ristiques des produits agricoles de chaque pays et les possibilitĂ©s de les promouvoir dans les deux pays.

Il a recommandĂ© lors de sa participation Ă  un atelier sur “la sĂ©curitĂ© alimentaire tunisienne et libyenne et le renforcement des opportunitĂ©s de partenariat dans le secteur agricole, de la pĂŞche et de l’Ă©levage” organisĂ© dans le cadre du Forum Ă©conomique tuniso-libyen (11 mars 2021 Ă  Sfax), Ă  former un groupe de travail pour Ă©laborer une proposition globale visant la crĂ©ation d’une sociĂ©tĂ© de services agricoles et Ă  se pencher sur la mise en place de ses bases outre l’Ă©tude de la faisabilitĂ© Ă©conomique, en identifiant le capital et les parties qui pourraient y contribuer des deux cĂ´tĂ©s.

Selon Kraiem, la prochaine Ă©tape de la coopĂ©ration tuniso-libyenne nĂ©cessite, en plus d’activer et de revoir les cadres juridiques, projets et programmes existants, ainsi que les accords et protocoles bilatĂ©raux, de renforcer la coopĂ©ration et les relations de partenariat et d’Ă©changer des expĂ©riences et expertises dans des domaines agricoles d’intĂ©rĂŞt commun, tels que la production vĂ©gĂ©tale, l’Ă©levage, les forĂŞts, les pâturages, les ressources hydrauliques et la vulgarisation et la formation agricole.

Le ministre de l’Agriculture a aussi appelĂ© au renforcement de la coordination et de la concertation entre la Tunisie et la Libye, l’Ă©change d’expertises et d’expĂ©riences, le partenariat avec les organisations professionnelles et tirer profit de leurs expĂ©riences, l’intensification de l’organisation d’Ă©vĂ©nements conjoints pour prĂ©senter les avantages et les opportunitĂ©s d’investissement disponibles, ainsi que relier les institutions en charge de l’investissement agricole pour encourager et encadrer les investisseurs des deux pays.

Le volume des Ă©changes entre la Tunisie et la Libye est passĂ© de 3,5 milliards de dinars en 2010 Ă  moins d’un milliard de dinars actuellement. Les exportations tunisiennes de produits agricoles et alimentaires vers la Libye ont diminuĂ© fin avril 2020 de 17,5%, selon les donnĂ©es de l’Observatoire national de l’agriculture (ONAGRI).

La valeur des exportations des produits de la mer vers la Libye a diminuĂ© de 3,6 millions de dinars par rapport Ă  l’annĂ©e 2019 (82,1%) et les lĂ©gumes de 17,2%, avec une valeur de 1,2 million de dinars.

En revanche, les exportations des fruits (agrumes) de la Tunisie ont augmentĂ© de 167,5 pour cent, soit environ 2,6 millions de dinars, sachant que les fruits, les lĂ©gumes et les produits de la pĂŞche reprĂ©sentent 6,5% du total des exportations agricoles vers la Libye et que les pĂŞches sont les principaux fruits importĂ©s par le marchĂ© libyen…

La campagne d’exportation de ce produit a commencĂ© en mai 2020.

Categories
Source
webmanagercenter

Articles similaires

Back to top button
Close
Close