Présidentielle 2019 : Le ministère des Affaires sociales se met à la disposition des personnes à besoins spécifiques‎

Le ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi, a annoncĂ©, vendredi 13 septembre, la rĂ©alisation d’une mallette pĂ©dagogique destinĂ©e Ă  guider les personnes Ă  besoins spĂ©cifiques tout au lon…

Le ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi, a annoncĂ©, vendredi 13 septembre, la rĂ©alisation d’une mallette pĂ©dagogique destinĂ©e Ă  guider les personnes Ă  besoins spĂ©cifiques tout au long du processus du vote.

En marge d’une table ronde tenue sous le thème “l’intĂ©gration au service de la dĂ©mocratie”, dans le cadre de la cĂ©lĂ©bration de la JournĂ©e internationale de la dĂ©mocratie organisĂ©e par la Fondation internationale pour les systèmes Ă©lectoraux, Trabelsi a dĂ©clarĂ© que cette mallette consiste en un guide portant sur les Ă©tapes du processus du vote, Ă  l’attention des personnes Ă  besoins spĂ©cifiques.

Elle est constituĂ©e d’un support papier, d’affiches et de dĂ©pliants en braille, et d’un support audio-visuel, dans l’objectif de consolider la participation de cette catĂ©gorie de la population au processus Ă©lectoral.

Dans ce même contexte, Trabelsi a fait savoir que le ministère des Affaires sociales avait récemment mis en place un glossaire électoral, destiné aux personnes souffrant de surdité, afin de renforcer leur participation aux élections présidentielles dont le premier tour se tiendra dimanche 15 septembre, ainsi que dans les élections législatives prévues pour le 6 octobre prochain.

“L’objectif est d’intĂ©grer davantage les personnes Ă  besoins spĂ©cifiques dans les affaires publiques, d’accroĂ®tre leur participation aux Ă©lections et d’Ă©viter les manquements constatĂ©s en particulier lors des Ă©lections de 2011, “lorsque les difficultĂ©s logistiques et procĂ©durales, avaient entraĂ®nĂ© une faible participation des personnes handicapĂ©es Ă  ces Ă©lections”, a t-il ajoutĂ©.

Il a soulignĂ© que l’importance du processus dĂ©mocratique post-rĂ©volution, ne rĂ©side pas seulement en l’organisation des Ă©lections, mais il s’agit Ă©galement de mettre en Ĺ“uvre toutes les mesures qui proscrit la discrimination, l’exclusion et la marginalisation.

Dressant un tableau Ă©valuatif sur le contenu des discours des candidats Ă  la prĂ©sidentielle, Trabelsi a reconnu que les programmes sociaux n’Ă©taient pas suffisamment abordĂ©s, avec une focalisation sur les programmes politiques.

Pour sa part, le prĂ©sident de l’Instance supĂ©rieure indĂ©pendante pour les Ă©lections (ISIE), Nabil Baffoun, a dĂ©clarĂ© que l’ISIE a travaillĂ© en Ă©troite collaboration avec plusieurs organisations actives dans le domaine social pour renforcer la participation des personnes Ă  besoins spĂ©cifiques au processus Ă©lectoral, en mettant Ă  leur disposition une traduction en langue des signes lors des diffĂ©rents sĂ©minaires organisĂ©s par l’ISIE et lors des interventions orales directes des candidats Ă  la prĂ©sidentielle.

Il a ajoutĂ© que l’ISIE avait fourni aux non-voyants, le moyen de lire en braille, tous les Ă©lĂ©ments du vote, tels que le guide du vote et la carte du vote, outre les facilitations logistiques dĂ©cidĂ©es en leur faveur, Ă  l’instar de la rĂ©servation du rez-de-chaussĂ©e des centres Ă©lectoraux Ă  cette catĂ©gorie de citoyens.

Baffoun a Ă©galement prĂ©cisĂ© que l’ISIE a rĂ©alisĂ© des enregistrements sonores au profit de ces personnes comportant les noms des candidats et leur classement afin de leur faciliter l’accès Ă  l’information et les aider dans leur choix.

Categories
Source
webmanagercenter

Articles similaires

Back to top button
Close
Close