Pour la période 2011-2020, c'est zéro pointé pour la Tunisie en matière de gestion des zones humides‎

Le bilan final sur l’Ă©valuation de la rĂ©alisation des objectifs Aichi (2011-2020) -qui constitue le nouveau &qout; Plan stratĂ©gique pour la diversitĂ© biologique 2011-2020 &qout; pour la planète,…

Le bilan final sur l’Ă©valuation de la rĂ©alisation des objectifs Aichi (2011-2020) -qui constitue le nouveau ” Plan stratĂ©gique pour la diversitĂ© biologique 2011-2020 ” pour la planète, adoptĂ© par les Parties Ă  la Convention sur la diversitĂ© biologique (CDB), en octobre 2010, montre que la Tunisie est presque Ă  0% en termes d’efficacitĂ© de la gestion des zones humides, des zones protĂ©gĂ©es ou de sites Ramsar.

S’exprimant lors d’un webinaire organisĂ©, samedi, Ă  Tunis, Ă  l’initiative de l’Association tunisienne des droits de l’environnement, Maha Rebai, chercheuse en droit de l’environnement a soulignĂ© que les statistiques ont fait ressortir Ă©galement un retard au niveau du plan de l’objectif de sauvegarde de la biodiversitĂ© pour les zones marines et cĂ´tières, la Tunisie Ă©tant Ă  un taux de seulement 1% contre un objectif fixĂ© Ă  10%.

Pour ce qui est de l’objectif de sauvegarde de la biodiversitĂ© pour les zones terrestres et des eaux continentales, qui est fixĂ© Ă  17%, la Tunisie a atteint 8%.

La Tunisie n’a pas mĂŞme atteint la moitiĂ© des objectifs Aichi pour ces deux catĂ©gories, celles de sauvegarde de la biodiversitĂ© pour les zones terrestres et des eaux continentales, ainsi que des zones marines et cĂ´tières, en plus de l’efficacitĂ© de la gestion en matière des zones humides ou des zones protĂ©gĂ©es ou de sites Ramsar, a regrettĂ© Rebai.

Elle a expliquĂ© la non rĂ©alisation des objectifs Aichi pour la Tunisie, de 2011 Ă  2020, par l’absence d’un plan de gestion et d’amĂ©nagement propre Ă  chaque zone humide selon ses spĂ©cificitĂ©s et par l’instabilitĂ© politique que vit le pays, faisant remarquer que la gestion des zones humides n’attend pas car la dĂ©gradation de ces zones est enregistrĂ©e presque Ă  chaque seconde.

Ainsi, pour protéger les zones humides, il ne suffit pas de les classer comme site Ramsar, mais aussi comme une aire protégée, selon la nomenclature mondiale, selon elle.

Rebai a rappelĂ© que la convention de Ramsar a Ă©laborĂ© 4 plans stratĂ©giques ( 2016-2024) conformĂ©ment aux objectifs de l’Aichi et de la convention Ramsar.

Il s’agit de s’attaquer aux moteurs de la perte et de la dĂ©gradation des zones humides, de conserver et de gĂ©rer efficacement les rĂ©seaux de sites Ramsar, d’utiliser toutes les zones humides de façon rationnelle et d’accĂ©lĂ©rer la mise en Ĺ“uvre.

La Tunisie et l’Afrique du Nord comptent 250 zones humides naturelles et 941 zones humides artificielles (Barrages , barrages collinaires, lacs collinaires et salines).

Categories
Source
webmanagercenter

Articles similaires

Back to top button
Close
Close