Pour la journée internationale des droits des femmes, la Commune de l'Ariana rend hommage à 10 femmes qui ont marqué l'histoire contemporaine de la Tunisie‎

Une très belle initiative de la commune de l'Ariana...…


NurPhoto via Getty Images

Le conseil municipal de la commune de l’Ariana a décidé, en marge de la journée internationale des droits des femmes célébrée le 08 mars, de rendre hommage à de grandes figures féminines tunisiennes, en baptisant certaines rues à leurs noms.

Approuvée samedi, en marge d’une réunion du conseil municipal, 10 noms de rues de la commune seront rebaptisés en hommage à des tunisiennes qui ont brillé dans leurs domaines, que ce soit au niveau éducatif, culturel, politique  ou artistique.

Ainsi ces rues seront rebaptisées au noms de: 

- Maya Jeribi:  

Maya Jeribi, première femme secrétaire générale d’un parti politique en Tunisie, s’en est allée samedi, 19 mai 2018, après un long combat contre la maladie. Du PDP à Al Jomhouri, elle aura marqué la scène politique tunisienne par sa force, sa ténacité et son militantisme. 

FETHI BELAID via Getty Images

 

-Bchira Ben Mrad: 

Bchira Ben Mrad était une militante féministe tunisienne, fondatrice et présidente de l’Union musulmane des femmes de Tunisie, la première organisation féminine tunisienne, qui sera dissoute à l’indépendance en 1956.

Facebook/Fondation Bchira Ben M'rad
 

 - Asma Belkhodja Rebai:

Militante féministe tunisienne, elle devient secrétaire générale de l’Union nationale de la femme tunisienne en 1956. Une des pionnières du mouvement féministe tunisien et une des figures du mouvement d’émancipation, elle oeuvrera tout au long de sa vie à venir en aide aux plus démunis.

Memoire de femmes by CREDIF. Tunisia

 

- Tawhida Ben Cheikh:

Tawhida Ben Cheikh a été l’une des élèves du Lycée de jeunes filles de la rue de Pacha. Elle fût également la première femme tunisienne musulmane à obtenir le bac en 1928.

Première femme musulmane médecin en Tunisie et dans le monde arabe, elle exercera la pédiatrie puis la gynécologie.

Elle contribuera à mettre en place le planning familial dont elle deviendra directrice en 1970.

Elle sera également la directrice de l’hôpital Charles Nicolle ainsi que de l’hôpital Aziza Othmana.

Wikipedia/Credif

 

- Kalthoum Bornaz:

Kalthoum Bornaz est l’une des plus grandes figures du cinéma tunisien. Depuis 1968, elle a participé à de nombreuses productions en Tunisie et à l’international au poste de scripte, première assistante de réalisation et monteuse.

Après cette longue expérience de technicienne, elle a débuté une carrière de réalisatrice, scénariste et productrice de courts et moyens métrages et a collaboré avec des cinéastes de renom à l’instar de Claude Chabrol ou encore Christophe Kieslowski

AFP via Getty Images

 

- Mongia Amira Mabrouk: 

Mongia Amira Mabrouk est la première femme tunisienne à être agrégée d’arabe, à la Sorbonne à Paris, qui est devenue par la suite proviseur du Lycée de Jeunes filles de Rades.

Militante féministe, elle avait rejoint les rangs de l’UNFT de 1958 à 1980 promouvant l’instruction et l’épanouissement des femmes.

 

- Badra Ben Mustapha: 

Badra Ben mustapha a été la première sage-femme tunisienne. Diplômée de la faculté de médecine d’Algérie en 1936, elle a également été une militant active pour les droits des femmes.

 

- Chrifa Fayech: 

Activiste, elle a lutté contre les colons pour l’indépendance de la Tunisie en participant et organisant de nombreuses manifestations. Appelant les femmes à participer activement à la vie politique et sociale du pays, elle rejoindre l’UNFT avant de rentrer à sa ville natale de Metouia, où elle finira ses jours.

- Safia Farhat: 

Safia Farhat est une pionnière en art plastique en Tunisie. Artiste pluridisciplinaire, elle a été peintre, céramiste, dessinatrice parmi tant d’autres talents.

Elle a participé à la réforme de l’enseignement de l’art en Tunisie avant d’être la première directrice tunisienne de l’École des Beaux-Arts de Tunis, où elle fût également enseignante.

Elle fit don à l’État tunisien du centre des arts vivants de Radès qu’elle a créée avec son mari. Celui-ci abrite le musée Safia Farhat inauguré le 09 décembre 2016.

 

- Alia Menchari: 

Alia Menchari est la première femme pilote et commandante de bord dans le monde arabe et en Afrique.

 

Par ailleurs, la commune de l’Ariana a décidé de nommer la place située à l’intersection de la rue Othman Ibn Affan et de la rue Mouawiya Ibn Abi Sofiene, par le nom de la “place des militantes”.

Categories
Source
huffpostmaghreb

Articles similaires

Back to top button
Close
Close