Politique: Les inégalités sont le réel problème en Tunisie (Mehdi Jomaa)‎

Au cours d’un meeting organisĂ© Ă  Sfax, dimanche 21 janvier 2018, Mehdi Jomma, prĂ©sident du parti Al Badil Ettounsi et ancien chef du gouvernement, a dĂ©clarĂ© que les Tunisiens, sept ans après la …

Au cours d’un meeting organisĂ© Ă  Sfax, dimanche 21 janvier 2018, Mehdi Jomma, prĂ©sident du parti Al Badil Ettounsi et ancien chef du gouvernement, a dĂ©clarĂ© que les Tunisiens, sept ans après la rĂ©volution, sont arrivĂ©s au bout du tunnel, en l’absence de perspectives pour un avenir prometteur.

Selon lui, l’Ă©galitĂ© entre les Tunisiens, la foi en la valeur du travail et la consĂ©cration de la souverainetĂ© de la loi pour mettre fin Ă  la logique de la force et Ă  l’indiscipline sont la clĂ© pour sortir de la crise. Car, le vrai problème en Tunisie, estime-t-il, ce n’est ni l’identitĂ©, ni la pauvretĂ©, ni le terrorisme, mais plutĂ´t la marginalisation et les inĂ©galitĂ©s entre Tunisiens en termes de droits, le droit Ă  un emploi particulièrement.

Mehdi Jomaa a ensuite passĂ© en revue le plan de son parti pour une sortie de crise qui repose sur cinq points: la cohĂ©sion nationale, une Ă©conomie adaptĂ©e aux scĂ©narios futurs, la conquĂŞte de nouveaux domaines de la rĂ©volution numĂ©rique, la gouvernance moderne et l’amĂ©lioration des relations extĂ©rieures.

Auparavant, des jeunes membres du parti avaient prĂ©sentĂ© l’organisation de la jeunesse “Tunisien et j’apporte le changement” relevant d’Al Badil et ses programmes d’actions.

Le meeting s’est dĂ©roulĂ© en prĂ©sence de personnalitĂ©s membres du bureau politique du parti Ă  l’instar de l’ancien ministre des Affaires religieuses Mounir Tlili, l’ancien ministre de l’Equipement Hedi Belarbi, l’ancien ministre chargĂ© de la sĂ©curitĂ© Ridha Sfar.

L’ancien membre du parti Attakatol, Mohamed Bennour, qui a rejoint la veille Al Badil, Ă©tait Ă©galement prĂ©sent Ă  la rencontre.

A noter aussi que le meeting a Ă©tĂ© marquĂ© par la participation de Hajer Bourguiba, fille du leader Habib Bourguiba qui a dĂ©clarĂ© Ă  la TAP que sa prĂ©sence est un message d’ouverture et d’encouragement de toutes les capacitĂ©s qui s’emploient Ă  apporter le plus et Ă  unir les Tunisiens quelques soient leurs sensibilitĂ©s en cette conjoncture dĂ©licate de l’histoire de la Tunisie.

Categories
Source
webmanagercenter

Articles similaires

Back to top button
Close
Close