PĂȘche maritime : Le systĂšme national de surveillance par satellite des navires de pĂȘche activé‎

Le systĂšme national de surveillance par satellite des navires de pĂȘche de plus 15 mĂštres, installĂ© par des compĂ©tences tunisiennes, a Ă©tĂ© activĂ©, a annoncĂ© le ministĂšre de l’Agriculture, des Res…

Le systĂšme national de surveillance par satellite des navires de pĂȘche de plus 15 mĂštres, installĂ© par des compĂ©tences tunisiennes, a Ă©tĂ© activĂ©, a annoncĂ© le ministĂšre de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la PĂȘche maritime.

Ce systĂšme repose sur trois composantes complĂ©mentaires, Ă  savoir un systĂšme informatique qui a Ă©tĂ© dĂ©veloppĂ© et hĂ©bergĂ© au ministĂšre de l’agriculture; 50 salles de contrĂŽle centrales et rĂ©gionales relevant des autoritĂ©s de contrĂŽle maritime; des terminaux assurant l’Ă©mission des donnĂ©es relatives Ă  la localisation et aux activitĂ©s des navires de plus de 15 m, tout en respectant la confidentialitĂ© des donnĂ©es relatives aux sites de pĂȘche tunisiens.

Le ministÚre a également, indiqué, dans un communiqué publié vendredi soir, que ces terminaux seront installés sur 874 navires (soit 6,72 % de la flotte) et que les équipementiers maritimes ont la liberté de choisir les terminaux qui leur conviennent pour respecter les rÚgles de la concurrence et garantir la disponibilité des solutions techniques.

Des avantages fiscaux et financiers sont prĂ©vus pour attĂ©nuer le coĂ»t d’exploitation de ces terminaux, selon le dĂ©partement. Une prime de 5% du coĂ»t des hydrocarbures consommĂ©es a Ă©galement Ă©tĂ© instaurĂ©e pour les navires Ă©quipĂ©s pour couvrir les coĂ»ts annuels d’exploitation et de maintenance de ces Ă©quipements dans les rĂ©gions du centre et du sud oĂč les sites de pĂȘche sont loin des ports.

Le ministĂšre a soulignĂ© l’importance de ce systĂšme de surveillance dans l’optimisation de la sĂ©curitĂ© des pĂȘcheurs et des embarcations et la lutte contre la pĂȘche anarchique qui menace la richesse halieutique et la pĂ©rennitĂ© du secteur. Ce systĂšme fournit par ailleurs une base de donnĂ©es aux programmes de recherche scientifique relatifs au suivi de l’exploitation des sites de pĂȘche.

Ce systĂšme permettra Ă©galement, de rĂ©duire les coĂ»ts de surveillance maritime et de faire face aux pratiques illĂ©gales de pĂȘche (pĂȘche Ă  la traĂźne et aux filets interdits et dans les sites interdits) et de protĂ©ger les petits pĂȘcheurs contre les pertes dues aux conflits qui pourraient surgir en mer entre les diffĂ©rents mĂ©tiers de pĂȘche.

Le ministĂšre se penche, en outre, sur la mise en place d’un systĂšme informatique dĂ©diĂ© au secteur de la pĂȘche maritime et d’aquaculture pour assurer une meilleure qualitĂ© de services aux pĂȘcheurs et aux Ă©quipementiers et rationaliser l’utilisation des ressources humaines et financiĂšres.

Categories
Source
webmanagercenter

Articles similaires

Back to top button
Close
Close