Moncef Achour: “Ce qui s’est passé aujourd’hui à Tataouine est une infraction de l’accord”‎

Le chef de la dĂ©lĂ©gation gouvernementale en charge du dossier Tataouine, Moncef Achour, a confirmĂ© dans une dĂ©claration accordĂ©e Ă  une chaine radio privĂ©e qu’il regrette profondĂ©ment les Ă©vèneme…

Le chef de la dĂ©lĂ©gation gouvernementale en charge du dossier Tataouine, Moncef Achour, a confirmĂ© dans une dĂ©claration accordĂ©e Ă  une chaine radio privĂ©e qu’il regrette profondĂ©ment les Ă©vènements survenus dans la rĂ©gion ce soir et a exprimĂ© sa surprise face Ă  l’escalade dĂ©clenchĂ©e par un groupe de jeunes, notamment que la dernière session a Ă©tĂ© tenue il y a quelques jours.

Indiquant qu’au cours de laquelle, tout le monde a confirmĂ© que la voie de la mise en Ĺ“uvre de l’accord de novembre 2020 est dans sa bonne direction, malgrĂ© la lenteur et le vacillement de son exĂ©cution pour des raisons en grande partie objectives, notamment la perturbation des concours de recrutement dans les sociĂ©tĂ©s pĂ©trolières et la sociĂ©tĂ© de l’environnement en raison du nombre Ă©levĂ© de candidats. Ajoutant que lesdits concours ont atteint leur phase finale et que bientĂ´t les rĂ©sultats seront annoncĂ©s.

En outre, Achour a prĂ©cisĂ© que la dĂ©libĂ©ration des rĂ©sultats du concours de la sociĂ©tĂ© EPPM a Ă©tĂ© prĂ©vue aujourd’hui, jeudi mais elle a Ă©tĂ© reportĂ©e en raison des manifestations, et il a Ă©tĂ© Ă©galement prĂ©vu que les dossiers des candidats au concours de la sociĂ©tĂ© de l’environnement soient dirigĂ©s vers les commissions locales des diffĂ©rentes dĂ©lĂ©gations.

En ce qui concerne les prĂŞts, le PrĂ©sident Directeur GĂ©nĂ©ral de l’Entreprise Tunisienne d’ActivitĂ©s PĂ©trolières (ETAP) a affirmĂ© lors de la sĂ©ance du 05 fĂ©vrier, l’engagement des compagnies pĂ©trolières, sur la base de la responsabilitĂ© sociale, Ă  fournir les fonds nĂ©cessaires et les dĂ©bourser Ă  la Banque Tunisienne de SolidaritĂ©.

Indiquant que cela se fera immĂ©diatement après la signature d’un accord de partenariat entre les diffĂ©rentes parties et des instructions ont Ă©tĂ© donnĂ©es pour que le responsable rĂ©gional interagisse positivement avec les demandes qui remplissent toutes les conditions.

Concernant le fonds de dĂ©veloppement de 80 millions de dinars, Achour a confirmĂ© que le reprĂ©sentant du ministère des Finances avait dĂ©clarĂ© lors de la sĂ©ance du 5 fĂ©vrier que toutes les dĂ©marches administratives Ă©taient achevĂ©es pour dĂ©bourser le montant requis dans le fonds du conseil rĂ©gional en attendant le contrĂ´le du comitĂ© de direction et l’unitĂ© de gestion.

D’autre part, le chef de la dĂ©lĂ©gation gouvernementale a confirmĂ© avoir signĂ© hier l’accord avec la dĂ©lĂ©gation de nĂ©gociation reprĂ©sentant le gouvernorat de Tataouine pour tenir deux sĂ©ances de travail dans la capitale lundi prochain au siège du gouvernement, et mardi au siège de l’Entreprise Tunisienne d’ActivitĂ©s PĂ©trolières (ETAP).

La première sĂ©ance sera consacrĂ©e Ă  l’examen du dossier de poursuites judiciaires et la deuxième se dĂ©roulera en prĂ©sence de la partie sociale et sera consacrĂ©e Ă  l’examen de la situation des deux entreprises, de l’environnement et le Sud pour les Services afin de trouver des solutions radicales Ă  tous les problèmes.

Il a Ă©galement estimĂ© que ce qui s’est passĂ© aujourd’hui Ă  Tataouine est une infraction de l’accord qui stipule qu’en cas de rupture par l’une des parties, il faut recourir au Conseil suprĂŞme du dialogue social, d’autant plus que « l’expĂ©rience a montrĂ© que il n’y a pas d’alternatives au dialogue et des rĂ©sultats ont Ă©tĂ© obtenus après les sĂ©ances de dialogue entre toutes les parties », soulignant qu’il  faut « retourner Ă  la table du dialogue et s’Ă©loigner de tout ce qui menace cette voie ».

 

Categories
Source
tunisienumerique

Articles similaires

Back to top button
Close
Close