Mohsen Marzouk: « Ce qui s’est passé à l’aéroport ne peut être toléré, pas même dans des républiques bananières »‎

Le chef du mouvement Machrou3 Tounes, Mohsen Marzouk a écrit aujourd’hui lundi soir 15 mars sur son compte facebook que « ce qui s’est passé ce soir à l’aéroport de Tunis- Carthage c…

Le chef du mouvement Machrou3 Tounes, Mohsen Marzouk a écrit aujourd’hui lundi soir 15 mars sur son compte facebook que « ce qui s’est passé ce soir à l’aéroport de Tunis- Carthage comme attaque et banditisme contre les agents de sécurité qui exercent leurs fonctions à l’aéroport de la part du représentant du bras politique du terrorisme Makhlouf signifie la poursuite de la violation de l’Etat, de ses institutions et de ses symboles d’une manière honteuse et infâme », selon les termes qu’il a employés.
Marzouk estime que « les autorités auraient dû donner l’ordre à la police pour arrêter cette personne sur place, car l’immunité parlementaire ne la protège nullement ni dans un tel espace ni pour de tels actes ».
« Ce qu’on appelle immunité parlementaire est devenu une simple couverture pour enfreindre la loi et une honte supplémentaire pour le parlement lui-même tant qu’elle n’est pas clairement restreinte, insiste-t-il. Quant au chef du gouvernement, soit il prend les mesures nécessaires en tant que ministre de l’Intérieur, soit il part tout de suite parce que ce qui s’est passé aujourd’hui ne peut être toléré, pas même dans des républiques bananières. »
H.A.

Categories
Source
realites

Articles similaires

Back to top button
Close
Close