Mohamed Ammar: « Le ministre de la Défense était également visé par une lettre empoisonnée »‎

La page « Chambres noires » sur le réseau social facebook a publié mardi 16 mars un nouvel enregistrement audio « fuité » du président du bloc démocratique à l’Assemblée des représentants du peu…

La page « Chambres noires » sur le réseau social facebook a publié mardi 16 mars un nouvel enregistrement audio « fuité » du président du bloc démocratique à l’Assemblée des représentants du peuple, Mohamed Ammar, dans lequel celui-ci a révélé « l’histoire vraie » de la tentative d’empoisonnement du président de la République, Kaïs Saïed.
Ammar révèle que son « cousin », un officier de son état, l’a informé qu’une lettre empoisonnée est parvenue au ministre de la Défense nationale (Brahim Bartagi) le jour même où l’enveloppe empoisonnée est arrivée à la présidence de la République sans que cela n’ait été annoncé.
Dans le même enregistrement, le président du bloc démocratique à l’ARP révèle que la conseillère juridique à la présidence de la République, Nadia Akacha impose à tout le monde que les lettres qui lui sont adressées ne soient pas ouvertes avant qu’elle ne les reçoive, précisant que la lettre n’était pas adressée au président de la République.
H.A.

Categories
Source
realites

Articles similaires

Back to top button
Close
Close