Ministre de l’Intérieur douteux, remaniement… Abir Moussi ne laisse aucun répit à Mechichi‎

L’intervention d’Abir Moussi, prĂ©sidente du bloc parlementaire du Parti Destourien Libre (PDL), n’est pas passĂ©e inaperçue ce mardi 26 janvier 2021, lors de la plĂ©nière controversĂ©e …

L’intervention d’Abir Moussi, prĂ©sidente du bloc parlementaire du Parti Destourien Libre (PDL), n’est pas passĂ©e inaperçue ce mardi 26 janvier 2021, lors de la plĂ©nière controversĂ©e consacrĂ©e au vote de confiance pour le remaniement du gouvernement de Hichem Mechichi.
Moussi est longuement revenue sur le remaniement ministĂ©riel. Selon elle, le passage devant l’ARP (AssemblĂ©e des ReprĂ©sentants du Peuple) pour un remaniement n’a rien de constitutionnel et qu’il ne s’agit que d’une mesure inscrite dans le règlement intĂ©rieur du Parlement. « Le remaniement ministĂ©riel a Ă©tĂ© dĂ©cidĂ©e entre la maison de Rached Ghannouchi et le bureau de Hichem Mechichi », a-t-elle lancĂ©.
Dans ce mĂŞme contexte, la prĂ©sidente du PDL a longuement fustigĂ© la dĂ©signation de Walid Dhahbi Ă  la tĂŞte du ministère de l’IntĂ©rieur – ancien secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral du gouvernement. « Sur quels critères vous vous ĂŞtes basĂ©s en vue de faire votre remaniement ? Au ministère de l’IntĂ©rieur, vous avez nommĂ© quelqu’un qui a ouvert les portes au terrorisme », a encore lancĂ© Abir Moussi Ă  Hichem Mechichi.

A lire aussi :
Mechichi appelle à l’apaisement politique pour sortir de la crise actuelle

Categories
Source
realites

Articles similaires

Back to top button
Close
Close