Maladie de Parkinson : une tunisienne, la seule africaine, sélectionnée par une prestigieuse université suisse pour sa recherche !‎

Et si l’on pouvait guĂ©rir la maladie de Parkinson avec le poison des scorpions et des serpents ? C’est l’objet d’une recherche menĂ©e par la chercheuse tunisienne Ines Benni, qu…

Et si l’on pouvait guĂ©rir la maladie de Parkinson avec le poison des scorpions et des serpents ? C’est l’objet d’une recherche menĂ©e par la chercheuse tunisienne Ines Benni, qui travaille Ă  l’Institut Pasteur de Tunis dans la section des poisons. Sa recherche a, d’ailleurs, sĂ©duit la prestigieuse universitĂ© suisse de Lausanne.
La sĂ©lection a Ă©tĂ© très rigoureuse. En effet, il y avait 182 travaux de recherches menĂ©es par des scientifiques africains. Inès Benni est la seule femme africaine qui a Ă©tĂ© sĂ©lectionnĂ©e par l’universitĂ© suisse. « La prochaine Ă©tape du projet va durer 4 ans. 4 millions de dinars sont requis pour le mener Ă  bien. Ce montant a Ă©tĂ© dĂ©bloquĂ© par l’universitĂ© de Lausanne qui a nouĂ© un partenariat avec la Tunisie », a dĂ©clarĂ© la chercheuse tunisienne sur MosaĂŻque FM ce dimanche 14 fĂ©vrier 2021.

Categories
Source
realites

Articles similaires

Back to top button
Close
Close