Les vaccins Moderna et Pfizer provoquent un gonflement bénin, visible sur les mammographies‎

Des radiologues amĂ©ricains ont constatĂ© que les vaccins Pfizer et Moderna provoquaient un gonflement des ganglions lymphatiques visibles sur les mammographies. Un effet secondaire bĂ©nin et transitoire…

Des radiologues américains ont constaté que les vaccins Pfizer et Moderna provoquaient un gonflement des ganglions lymphatiques visibles sur les mammographies. Un effet secondaire bénin et transitoire selon les scientifiques.
Selon plusieurs radiologues américains, les vaccins Pfizer et Moderna, utilisés contre le Covid-19, provoqueraient un gonflement des ganglions lymphatiques situés sous les aisselles et visibles sur les mammographies.
*« Une réaction normale »
« Une réaction normale qui disparaît généralement avec le temps », rassure l’hôpital général du Massachusetts dans un communiqué, indiquant que ces gonflements ne devaient pas être confondus avec une tumeur cancéreuse à la lecture des résultats.
Les patientes qui passeraient une mammographie quelques jours après avoir reçu une dose de ces vaccins ne doivent donc pas s’inquiéter.
« Si leur inquiétude est un gonflement ou une sensibilité après le vaccin, nous leur suggérons d’attendre quatre à six semaines, d’en parler à leur médecin, et si cela persiste, nous les invitons à en faire une évaluation », a indiqué à CNN Connie Lehman, cheffe du service mammographies de l’hôpital général du Massachusetts.
Ces précisions ont été rendues nécessaires par la multiplication de ces cas de gonflements des ganglions lymphatiques, du fait de l’essor de la campagne de vaccination outre-Atlantique.
Si l’apparition de ces gonflements peut dans un premier temps surprendre voire inquiéter les patientes concernées, le New York Times indique que cet effet secondaire était néanmoins connu.
L’étude clinique de Moderna indiquait par exemple que 11,6 % des patients avaient constaté de tels gonflements après la première dose, et 16 % après la seconde.
Toutefois, rappelle le journal américain, ce taux pourrait être plus élevé en réalité, car ces chiffres ne portent que sur les cas déclarés par les patients ou les médecins, et non pas sur ceux détectés via une mammographie.
(Ouest-France)

Categories
Source
realites

Articles similaires

Back to top button
Close
Close