« Les femmes sont le visage de la Covid-19 », dixit António Guterres‎

Alors que le secteur du tourisme entre dans la deuxième annĂ©e d’une crise sans prĂ©cĂ©dent, l’impact sur les femmes du secteur est frappant. D’après l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), la pandĂ©mi…

Alors que le secteur du tourisme entre dans la deuxième année d’une crise sans précédent, l’impact sur les femmes du secteur est frappant. D’après l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), la pandémie et la chute inédite du nombre d’arrivées de touristes internationaux risquent de remettre en question les progrès réalisés vers l’égalité femmes-hommes et les efforts d’autonomisation des femmes et des filles.

Pour la Journée internationale des femmes 2021, célébrée le 8 mars de chaque année, l’OMT fait paraître le Guide pour un redressement inclusif pour les femmes du secteur du tourisme, élaboré en collaboration avec ONU Femmes.

Les données de l’OMT montrent que les femmes représentent la majorité des forces vives du secteur du tourisme (54 %).

Par ailleurs, dans ce secteur, les femmes se concentrent souvent dans les emplois à plus bas niveaux de qualifications ou informels. Elles sont donc frappées plus vite et plus fort par le choc économique de la crise que les hommes. Dans bien des cas, elles sont privées d’accès aux protections sociales et sanitaires si vitales dans un tel contexte de pandémie mondiale.

« Les femmes sont le visage de la crise »

Ainsi que l’a déclaré le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, António Guterres, « Alors que nous célébrons la Journée internationale des femmes dans le contexte d’une pandémie mondiale, le constat est sans appel : les femmes sont le visage de la crise de la COVID-19 ».

Pour sa part, le secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili, a ajouté : « Comme il l’a démontré, le tourisme est un moteur de l’égalité et un secteur porteur d’opportunités. Cette crise sans précédent a très vite et durement frappé les femmes du secteur, de sorte que l’égalité femmes-hommes et l’autonomisation doivent tenir une place centrale dans notre action commune pour faire redémarrer le tourisme et accélérer le redressement ».

Recommandations pour un redressement inclusif

Près d’un an après la déclaration officielle de la pandémie, on en voit clairement et dans toute sa brutalité l’impact négatif sur les femmes et les filles. Insécurité économique et sociale accrue, augmentation observée du travail non rémunéré de prestation de soins et de la violence domestique : les femmes du secteur du tourisme ont été touchées de manière disproportionnée par les ravages causés par la pandémie dans le secteur.

Le Guide pour un redressement inclusif fournit des recommandations à l’usage des responsables de l’élaboration des politiques, des entreprises et des acteurs de la société civile dans le tourisme, aux fins de l’élaboration de mesures tenant compte de la problématique femmes-hommes face à la pandémie en cours.

Categories
Source
webmanagercenter

Articles similaires

Back to top button
Close
Close