Le SYNAGRI appelle à la révision de la décision de prélèvement de 1% de la valeur des produits agricoles‎

Le Syndicat des Agriculteurs de Tunisie (SYNAGRI) a appelĂ© l’autoritĂ© de tutelle de revoir la dĂ©cision de prĂ©lèvement de 1% de la valeur des produits agricoles destinĂ©s aux marchĂ©s de gros du pa…

Le Syndicat des Agriculteurs de Tunisie (SYNAGRI) a appelĂ© l’autoritĂ© de tutelle de revoir la dĂ©cision de prĂ©lèvement de 1% de la valeur des produits agricoles destinĂ©s aux marchĂ©s de gros du pays qui cause des dĂ©gâts financiers aux producteurs.

Le Synagri a soulignĂ©, dans un communiquĂ© publiĂ©, lundi, que cette requĂŞte ne vise pas le dĂ©sengagement de la contribution au fonds 1818, rappelant qu’i a dĂ©jĂ  appelĂ© les agriculteurs et les pĂŞcheurs Ă  y contribuer.

A rappeler que l’Union Tunisienne de l’Agriculture et de la PĂŞche (UTAP) avait annoncĂ©, le 17 mars, la dĂ©cision de prĂ©lever 1% de la valeur des produits agricoles destinĂ©s aux marchĂ©s de gros du pays et de faire un don d’un jour de travail par les agents et cadres des structures locales, rĂ©gionales et centrales de l’UTAP.

Le SYNAGRI a par ailleurs saluĂ© l’annulation des autorisations pour le dĂ©placement sur les marchĂ©s et la dĂ©cision de la rĂ©ouverture, tous les jours de la semaine, des marchĂ©s de gros, y compris les marchĂ©s aux poissons, sur l’ensemble du territoire de la RĂ©publique, Ă  compter du mardi 31 mars 2020, et ce, en remplacement des dispositions cosignĂ©es, le 25 mars, par les ministères de l’intĂ©rieur, du commerce, des affaires locales et de l’agriculture, stipulant que tous les marchĂ©s de gros ouvriront trois jours par semaine.

Le Syndicat a exprimé dans ce cadre son engagement à respecter les conditions et les mesures de sécurité sanitaire.

L’UTAP et l’Union GĂ©nĂ©rale Tunisienne du Travail (UGTT) ont appelĂ© dimanche, Ă  la rĂ©ouverture des marchĂ©s de gros six jours par semaine afin de permettre aux citoyens de s’approvisionner en lĂ©gumes et produits de base, au moment de confinement total dans le pays.

Sami Tahri porte-parole de l’UGTT, avait dĂ©clarĂ© Ă  l’Agence TAP que l’incapacitĂ© de certains agriculteurs d’accĂ©der aux marchĂ©s de gros dans les villes, a eu un impact nĂ©gatif sur la rĂ©gularitĂ© de l’approvisionnement dans les points de vente et a favorisĂ© l’augmentation des prix.

Categories
Source
webmanagercenter

Articles similaires

Back to top button
Close
Close