Le ministère de l’Industrie rappelle les conditions de production et de distribution des masques barrières‎

Le ministère de l’Industrie et des PME, a rappelé, jeudi, dans un communiqué avoir mis en place une plateforme numérique destinée à assurer le suivi de la fabrication des masques barrières à usage non…

Le ministère de l’Industrie et des PME, a rappelé, jeudi, dans un communiqué avoir mis en place une plateforme numérique destinée à assurer le suivi de la fabrication des masques barrières à usage non médical dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

Les confectionneurs désireux de contribuer à la fabrication de ces masques barrières, peuvent s’inscrire sur cette plateforme via le lien suivant : www.epi-covid19.tn.

Invitant toutes les entreprises spécialisées à adhérer à cet effort national de lutte contre le coronavirus, le ministère a toutefois souligné l’aspect volontaire et spontané de cette adhésion.

Il a, par ailleurs, précisé que l’inscription à la plateforme numérique ne constitue pas une approbation implicite de la conformité du produit aux normes techniques et n’autorise donc pas, le lancement automatique du processus de fabrication.

Le confectionneur en question doit effectuer les analyses et les tests nécessaires au CETTEX ou dans un laboratoire international accrédité.

L’inscription à la plateforme numérique ne constitue pas non plus une approbation de la conformité du produit au test de conformité et la validation de ce test par les deux structures mentionnées, n’empêche pas d’effectuer les contrôles nécessaires.

Le ministère a également, affirmé la nécessité pour les producteurs de respecter les procédures d’emballage consistant à emballer séparément, les masques barrières dans des emballages en plastique transparent portant des étiquettes qui contiennent les indications suivantes : le nom de l’usine, le symbole du rapport de conformité, la mention ” Masque barrière à usage non médical “, les matières utilisées, la durée maximale du port du masque par jour (4 heures), le Protocole de traitement du masque (Cycle min de lavage : 30 min à 60°C, Séchage mécanique, Repassage à température de 120°C), la possibilité de lavage manuel et le nombre de lavage autorisé.

Le ministère a, en outre, indiqué que les masques doivent être commercialisés en dinar tunisien.

Pour ce qui est de la distribution, le ministère a fait savoir que ces masques seront distribués aux distributeurs des médicaments en gros et dans les surfaces commerciales. Les distributeurs concernés peuvent s’inscrire à la plateforme numérique pour consulter la liste des producteurs inscrits, les quantités disponibles et les prix.

Le ministère a encore, précisé que le distributeur est le seul responsable de la sélection du produit approprié parmi les produits proposés. Il doit, ainsi, vérifier l’existence des indications mentionnées sur l’emballage des produits et s’assurer qu’elles sont conformes aux normes techniques fixées.

En ce qui concerne les produits importés, le distributeur doit vérifier l’origine de fabrication et le degré de conformité du produit aux normes techniques. Il peut aussi, contacter l’exportateur en question pour vérifier la validité des indications mentionnées ou les services du CETTEX, en cas de besoin.

Le ministère a également appelé au respect de la décision du ministère du Commerce fixant les prix des masques barrières.

Categories
Source
webmanagercenter

Articles similaires

Back to top button
Close
Close