La Turquie lance un avertissement à l’UE, la Grèce et Israël‎

La Turquie a adressĂ© une mise en garde Ă  la Grèce, IsraĂ«l et l’UE, les exhortant Ă  obtenir son autorisation pour d’Ă©ventuels travaux dans le plateau continental revendiquĂ© par Ankara en MĂ©…

La Turquie a adressĂ© une mise en garde Ă  la Grèce, IsraĂ«l et l’UE, les exhortant Ă  obtenir son autorisation pour d’Ă©ventuels travaux dans le plateau continental revendiquĂ© par Ankara en MĂ©diterranĂ©e orientale, rĂ©gion riche en gaz.
La Turquie met en garde l’Union europĂ©enne, la Grèce et IsraĂ«l. Ankara leur a adressĂ© une note diplomatique leur enjoignant d’obtenir son autorisation pour tous Ă©ventuels travaux dans le plateau continental revendiquĂ© par la Turquie en MĂ©diterranĂ©e orientale, selon des mĂ©dias locaux. La Turquie se base sur un accord de dĂ©limitation maritime signĂ© en novembre 2019 avec le gouvernement libyen basĂ© Ă  Tripoli pour revendiquer un plateau continental considĂ©rablement Ă©tendu en MĂ©diterranĂ©e orientale oĂą elle mène des recherches gazières au grand dam de la Grèce et Chypre.
La Grèce, Chypre, l’Egypte, IsraĂ«l, la Jordanie, l’Italie et les Territoires palestiniens ont crĂ©Ă© en 2019 le « Forum du gaz de la MĂ©diterranĂ©e orientale », sans inclure la Turquie. Faisant fi des mises en garde de l’Europe, Ankara a organisĂ© ces derniers mois plusieurs missions d’exploration gazière dans des eaux grecques, provoquant une crise diplomatique d’une ampleur inĂ©dite depuis 1996, annĂ©e oĂą les deux pays avaient frĂ´lĂ© la guerre. Selon l’agence Ă©tatique turque, la « note diplomatique » adressĂ©e aux ambassades grecque et israĂ©lienne ainsi qu’Ă  la mission de l’UE Ă  Ankara leur enjoint de « demander l’autorisation » de la Turquie pour tous travaux Ă  mener dans le « plateau continental turc ».
Selon la presse turque, la dĂ©marche d’Ankara a Ă©tĂ© dĂ©cidĂ©e en rĂ©action Ă  un accord signĂ© le 8 mars entre Chypre, la Grèce et IsraĂ«l pour la mise en oeuvre du plus long câble Ă©lectrique sous-marin au monde, long de plus d’un millier de kilomètres. Le projet vise Ă  connecter les rĂ©seaux Ă©lectriques de l’entitĂ© sioniste, de Chypre et de Crète (Grèce) par un câble sous-marin de 2.000 mĂ©gawatts, Ă  une profondeur maximale de 2.700 mètres.
La Turquie, se basant sur les plans publiĂ©s de ce projet, estime en effet que le câble sous-marin en question passerait par son plateau continental, a rapportĂ© la chaĂ®ne Ă©tatique TRT Haber. Les informations sur cette « note diplomatique » turque surviennent Ă  la veille de la reprise Ă  Athènes de pourparlers entre la Grèce et la Turquie pour tenter de rĂ©gler leur dispute au sujet de l’exploration d’hydrocarbures en MĂ©diterranĂ©e orientale.
Une première rĂ©union entre les diplomates grecs et turcs avait eu lieu le 25 janvier Ă  Istanbul, après cinq ans d’interruption et plusieurs mois de tensions entre les deux pays voisins. La crise entre Athènes et Ankara s’Ă©tait intensifiĂ©e avec l’envoi en aoĂ»t dernier par la Turquie du navire de recherches sismiques Oruç Reis dans des zones disputĂ©es, notamment près de l’Ă®le grecque de Kastellorizo proche du rivage turc.
(Capital)

Categories
Source
realites

Articles similaires

Back to top button
Close
Close