La Tunisie choisit les technologies Power To X pour appuyer sa transition énergétique ‎

&qout;Une Ă©tude sur le potentiel d’intĂ©gration des technologies Power To X en Tunisie est en cours de rĂ©alisation dans le cadre de la coopĂ©ration tuniso-allemande. Une vision claire de ce potentiel se…

“Une Ă©tude sur le potentiel d’intĂ©gration des technologies Power To X en Tunisie est en cours de rĂ©alisation dans le cadre de la coopĂ©ration tuniso-allemande. Une vision claire de ce potentiel sera dĂ©gagĂ©e dans les mois Ă  venir et permettra d’élaborer la feuille de route d’implĂ©mentation de ces technologies qui sera prĂŞte en 2021″. C’est ce qu’a dĂ©clarĂ© le directeur gĂ©nĂ©ral de l’ANME, Fethi Hanchi, lors d’un webinaire sur ” le Power To X comme technologie d’appui Ă  la transition Ă©nergĂ©tique “, organisĂ© jeudi 24 septembre 2020 Ă  Tunis par l’Agence.

Qu’entend-on par “Power to X”?

Les technologies ” Power to X ” dĂ©signent, en effet, la reconversion de l’électricitĂ© en un autre vecteur Ă©nergĂ©tique ou son stockage. Elles consistent Ă  utiliser l’excĂ©dent de production issu des Ă©nergies renouvelables pour produire des vecteurs Ă©nergĂ©tiques liquides ou gazeux comme l’hydrogène, le mĂ©thane ou le mĂ©thanol par conversion Ă©lectrochimique.

Ces vecteurs liquides ou gazeux sont ensuite utilisés dans les secteurs de consommation pour les usages industriels ou pour produire à nouveau de la chaleur et de l’électricité. Ils peuvent aussi être stockés durant une longue période avant de les réutiliser.

Les technologies Power to X permettent également de gérer l’intermittence des énergies renouvelables à travers le stockage intermédiaire de l’énergie générée lors de phases productives, afin de compenser les phases de faible production, ce qui permettra d’équilibrer l’offre et la demande d’énergie, d’améliorer la gestion des charges et de générer des produits de remplacement aux produits issus des énergies fossiles utilisés dans l’industrie.

“Face Ă  son bilan Ă©nergĂ©tique dĂ©ficitaire et Ă  l’impĂ©ratif d’avancer sur la voie de dĂ©carbonisation de son Ă©conomie, la Tunisie doit accĂ©lĂ©rer sa stratĂ©gie de transition Ă©nergĂ©tique visant de rĂ©duire de 30% sa consommation d’énergie primaire et d’augmenter la part des ENR dans la production d’électricitĂ© Ă  30% Ă  l’horizon 2030”, souligne Hanchi.

“Ces objectifs sont thĂ©oriquement possibles mais il y a certaines contraintes techniques liĂ©es Ă  l’incapacitĂ© de notre rĂ©seau Ă  absorber et Ă  dispatcher l’énergie produite. L’aspect intermittent des Ă©nergies renouvelables nous pousse aussi Ă  amĂ©liorer nos solutions de stockage. Les technologies Power to X peuvent ĂŞtre l’une des solutions Ă  envisager “, a-t-il encore dĂ©clarĂ©.

Hanchi a, par ailleurs, mis l’accent sur l’impĂ©ratif de dĂ©velopper la recherche scientifique sur ces technologies afin de favoriser leur implĂ©mentation et de rĂ©duire progressivement leurs coĂ»ts, faisant savoir qu’un comitĂ© de rĂ©flexion est rĂ©cemment mis en place au sein de l’ANME pour rapprocher les milieux institutionnel, professionnel et acadĂ©mique ”

Intervenant, l’ex-ministre de l’Enseignement supĂ©rieur et professeur Ă  l’ENIT, Chiheb Bouden, a considĂ©rĂ© que l’implĂ©mentation des procĂ©dĂ©s Power To X constitue une opportunitĂ© favorisant la production d’une source d’énergie alternative pour la consommation locale et l’export, soulignant le potentiel important en termes de recherche et dĂ©veloppement dont dispose la Tunisie et qui doit ĂŞtre bien exploitĂ©.

Bouden a estimé que l’implémentation de ces procédés requiert une stratégie nationale bien ficelée et une mobilisation des fonds nécessaires à l’échelle nationale mais aussi dans le cadre des coopérations internationales.

Categories
Source
webmanagercenter

Articles similaires

Back to top button
Close
Close