La transition énergétique devient la seule issue possible en Tunisie‎

Le directeur général de l’électricité et des énergies renouvelables au ministère de l’Industrie et des PME, Belhassen Chiboub, a assuré en …


Le directeur général de l’électricité et des énergies renouvelables au ministère de l’Industrie et des PME, Belhassen Chiboub, a assuré en ce mardi 19 février 2019 que le déficit énergétique en Tunisie a atteint en 2018 près de 50% (volume de la production par rapport au volume de consommation).



La transition énergétique devient la seule issue possible en Tunisie

Chiboub a considéré dans ce cadre que réaliser la transition énergétique en Tunisie n’est plus un choix mais une absolue nécessité et pour cela il faut intégrer une nouvelle dynamique en développant et modernisant les structures institutionnelles, juridiques et financières.

Il a ajouté qu’en conséquence il y a eu adoption de plusieurs lois et la publication de textes règlementaires en rapport avec la production de l’électricité à partir des énergies renouvelables et le renforcement des mécanismes d’encouragement en créant le fonds de la transition énergétique et l’autorité d’investissement de Tunisie.

Il a expliqué en marge de sa participation au colloque intitulé "les Energies Renouvelables un levier de croissance durable", que ces mesures et ces mécanismes ne peuvent que booster le secteur privé à investir dans les projets de production de l’électricité en utilisant les énergies renouvelables, le développement des capacités opérationnelles et l'impulsion de la croissance.

La production des énergies renouvelables en Tunisie ne représente que 3% de la production d'énergie, malgré le potentiel de développement de ces énergies. Des travaux sont en cours pour porter ce ratio à 30% d’ici 2030.

Chiboub a souligné que l'objectif était de mettre en place une nouvelle politique énergétique répondant aux défis de la situation actuelle en passant de systèmes de production et de consommation traditionnels à un nouveau modèle énergétique fondé sur la diversification des sources, les systèmes de production et de consommation, l'accès à l'énergie et le contrôle de la consommation. 

Le président de la Chambre de commerce et d'industrie de Tunisie, Mounir Mouakher, a souligné la nécessité d'exploiter et de valoriser les énergies alternatives, en particulier les énergies solaire et éolienne, pour faire face au déficit énergétique auquel le pays est actuellement confronté.

Il a appelé à la nécessité de sensibiliser à l'importance de l'exploitation des énergies alternatives, d'autant plus qu'elles coûtent beaucoup moins cher que le coût des énergies traditionnelles en plus de la préservation de l'environnement. Il a également appelé à une définition plus précise des privilèges, reconnus par la loi, afin de permettre aux citoyens d'exploiter les énergies alternatives et aux institutions économiques de produire leur énergie.
 


Categories
Source
tuniscope

Articles similaires

Back to top button
Close
Close