La FIFA enquĂȘte sur les dĂ©clarations du ministre !‎

La fĂ©dĂ©ration tunisienne de football a reçu une correspondance de la part de la fĂ©dĂ©ration internationale de football lui demandant des dĂ©tails sur l’intervention devant l’assemblĂ©e des re…

La fĂ©dĂ©ration tunisienne de football a reçu une correspondance de la part de la fĂ©dĂ©ration internationale de football lui demandant des dĂ©tails sur l’intervention devant l’assemblĂ©e des reprĂ©sentants du peuple du ministre de la Jeunesse, du Sport et de l’IntĂ©gration professionnelle, M.Kamel Deguiche.
Hamed Maghrebi, porte-parole de la FTF l’a annoncĂ© jeudi 29 octobre, affirmant que la Tunisie risque le gel de toutes les sĂ©lections nationales de football, la suspension de la participation des clubs tunisiens dans les compĂ©titions arabes et africaines, en plus de la menace faite par la FIFA de demander aux autres fĂ©dĂ©rations internationales dans les autres disciplines afin de geler la Tunisie dans les autres sports.
Lundi dernier, Ă  l’occasion de la sĂ©ance d’Ă©coute des ministres, le ministre des Sports a laissĂ© planer l’hypothĂšse de la dissolution du bureau exĂ©cutif de la FTF. Un sujet jusque-lĂ  considĂ©rĂ© tabou au prĂ©texte des possibles sanctions que risque de prendre la fĂ©dĂ©ration internationale.
« Notre intervention s’appuie sur l’article 21, soit les cas de manquement ou de mauvaise gestion, a-t-il indiquĂ©. Le pouvoir politique n’intervient pas dans les aspects techniques inhĂ©rents Ă  la fĂ©dĂ©ration. Toutefois, l’indĂ©pendance du sport par rapport au pouvoir politique n’est pas un chĂšque en blanc en vue d’allumer le feu dans le pays et de nourrir les accents rĂ©gionalistes. Le conflit FTF-CS Cebba a eu des consĂ©quences incontestables sur l’ordre public. C’est pourquoi nous avons Ă  plusieurs reprises invitĂ© la fĂ©dĂ©ration Ă  appliquer l’article 15 des rĂšglements qui appelle Ă  tenir une assemblĂ©e gĂ©nĂ©rale ordinaire. Les clubs diront dans cette AG si le Croissant Sportif Chebbien doit ĂȘtre gelĂ© ou pas. En effet, une dĂ©cision de gel prise par une fĂ©dĂ©ration n’est jamais dĂ©finitive, et doit ĂȘtre confirmĂ©e par une AG des clubs ».
Le ministÚre a saisi la FTF depuis vendredi 23 octobre, lui donnant des délais de trois jours pour lui répondre. Il attend toujours la réponse de la Fédération.
Reste Ă  savoir si la FIFA franchira le pas de mettre Ă  exĂ©cution des menaces (qu’elle n’a pas annoncĂ©s, en fait) qui dĂ©fient directement les plus hautes autoritĂ©s publiques de Tunisie et la souverainetĂ© du pays, la FTF Ă©tant avant tout un service public chargĂ© de gĂ©rer les activitĂ©s d’un sport dans le pays. Ni plus ni moins
H.A.

Categories
Source
realites

Articles similaires

Back to top button
Close
Close