La BAD place un emprunt obligataire social de 3 Milliards de Dollars‎

La Banque Africaine de dĂ©veloppement (BAD) a levĂ© un montant de 3 milliards de dollars sur les marchĂ©s financiers internationaux Ă  travers un emprunt obligataire social, destinĂ© Ă  attĂ©nuer les effets …

La Banque Africaine de développement (BAD) a levé un montant de 3 milliards de dollars sur les marchés financiers internationaux à travers un emprunt obligataire social, destiné à atténuer les effets de la pandémie de Covid-19 sur la vie des populations africaines et les économies du continent.

Cet emprunt est rĂ©parti sur l’Europe (37%), les Etats Unis d’AmĂ©riques (36%), l’Asie (17%), l’Afrique (8%), et le Moyen-Orient (1%), selon un communiquĂ© de la BAD.

Sa distribution par type d’investisseurs est la suivante : Banques et institutions officielles (53%), trĂ©soreries de banques (27%), gestionnaires d’actifs (20%).

“L’Ă©pidĂ©mie du Covid-19 menaçant dangereusement l’Afrique, la BAD veut ĂŞtre Ă  la hauteur de ses Ă©normes responsabilitĂ©s et dĂ©ployer des fonds pour aider et prĂ©parer les populations africaines en contribuant Ă  l’accès Ă  la santĂ© et Ă  la totalitĂ© des autres biens, services et infrastructures essentiels”, a estimĂ© Tanguy Claquin, le Responsable mondial Sustainable banking, du CrĂ©dit agricole CIB.

Les cas de patients infectés par le virus ont été lents à se manifester en Afrique, mais le Covid-19 se propage rapidement et a contaminé près de 3?000 personnes dans 45 pays, mettant sous forte pression des systèmes de santé déjà fragiles.

Cette Ă©mission obligataire sociale “Combattre le COVID-19”, a remportĂ© un vif succès auprès d’investisseurs de premier plan, y compris les investisseurs socialement responsables. Elle a ainsi bĂ©nĂ©ficiĂ© d’un carnet d’ordres de très grande qualitĂ© de plus de 4,6 milliards de dollars.

“Combattre le COVID-19 ” est aujourd’hui le plus gros emprunt social en dollars amĂ©ricains, ayant jamais Ă©tĂ© place par un Ă©metteur sur les marchĂ©s financiers internationaux. Il reprĂ©sente aussi le plus gros emprunt global de rĂ©fĂ©rence jamais Ă©mis par la BAD, sachant que l’Ă©mission porte un coupon de 0,75%, et une Ă©chĂ©ance de trois ans, selon la BAD.

Le Groupe de la BAD vise réduire les graves effets économiques et sociaux de la pandémie de Covid-19 sur ses pays membres régionaux et sur le secteur privé africain.

“Il s’agit d’une pĂ©riode critique pour l’Afrique, Ă  un moment oĂą elle doit relever les dĂ©fis induits par le Covid-19, ajoute la mĂŞme source.

Cette Ă©mission obligataire ” Covid-19 ” est la première partie de notre rĂ©ponse globale qui fera l’objet d’une prochaine annonce, a dĂ©clarĂ© Akinwumi Adesina, prĂ©sident du Groupe de la Banque africaine de dĂ©veloppement.

Des milliards de dollars sont nĂ©cessaires pour venir en aide aux pays africains touchĂ© par la pandĂ©mie. Des mesures d’urgence, ont dĂ©jĂ  Ă©tĂ© lancĂ©es par les pays, allant dans certains cas jusqu’Ă  l’arrĂŞt des activitĂ©s Ă©conomiques, afin de freiner la propagation du virus. Partout dans le monde, des entreprises sont fermĂ©es et les travailleurs sont rentrĂ©s chez eux, ce qui a eu pour effet de perturber les chaĂ®nes d’approvisionnement, le commerce et les voyages, et d’entraĂ®ner l’Ă©conomie mondiale vers la rĂ©cession.

La Banque a crĂ©Ă© son propre cadre d’obligations sociales en 2017 et a dĂ©jĂ  levĂ© l’Ă©quivalent de 2 milliards de dollars par des Ă©missions libellĂ©es en euros et en couronnes norvĂ©giennes durant ces trois dernières annĂ©es. Fait marquant, en 2018, la Banque africaine de dĂ©veloppement a Ă©tĂ© dĂ©signĂ©e par les marchĂ©s des capitaux “?deuxième institution la plus impressionnante pour les Ă©missions d’obligations sociales et de durabilitĂ©?” lors de l’attribution des prix de Global Capital pour les activitĂ©s ISR (Investissements Socialement Responsables).

Categories
Source
webmanagercenter

Articles similaires

Back to top button
Close
Close