L'arnaqueuse Anna Sorokin pousuivie en justice‎

Nous vous en parlions dĂ©jĂ  ici, la jeune new-yorkaise Anna Sorokin, surnommĂ©e la "fille du millionnaire allemand", est aujourd'hui poursuivie en…

Anna Sorokin, en octobre 2018 © ap.

Nous vous en parlions déjà ici, la jeune new-yorkaise Anna Sorokin, surnommée la "fille du millionnaire allemand", est aujourd'hui poursuivie en justice pour le vol d'environ 250.000 euros, en dix mois.

 
"Pourquoi en faites-vous toute une histoire? Donnez-moi cinq minutes et je pourrai faire payer un ami".
Anna Sorokin à la police après que la facture d'une nuit d'hôtel soit restée impayée
© photo news.

Anna Sorokin est entrée dans le monde de la jet-set de New York en 2016, se faisant alors passer pour Anna Delvey. Elle évoluait dans un monde luxueux, entre chambres d'hôtel hors de prix, lunettes de soleil Céline et chaussures Gucci. Selon les différentes versions, elle se présentait comme la fille d'un baron du pétrole, d'un diplomate allemand ou d'un riche homme d'affaires. Elle disait qu'elle disposait d'une fortune de plus de 50 millions, en Europe. Dans la vraie vie, elle n'avait pas un centime et son père était un ancien routier.

Jugement
Cette semaine, la jeune jet-setteuse est jugée pour vol, accusée d'avoir escroqué 250.000 euros. Après avoir tenté de fuir à Marrakech, elle est aujourd'hui enfermée dans une cellule, à Rikers Island. Elle risque d'être déportée en Allemagne, car son visa est arrivé à expiration. "Elle ne voulait vraiment pas arnaquer les gens", a déclaré son avocat, Todd Spodek. Son histoire sera bientôt diffusée sur Netflix sous le titre: "La fille du millionnaire allemand".

Une amie arnaquée
La jeune femme a énormément emprunté aux banques, mais aussi à ses amis fortunés. Elle prétextait souvent des difficultés pour transférer l'argent de l'Europe vers les États-Unis. Mais un jour, son amie Rachel Williams a dû payer son voyage luxueux au Maroc. Les deux jeunes femmes ont passé une "soirée sans fin, un rêve fantastique" raconte l'amie, jusqu'à ce qu'elle doive régler toute seule la somme de 55.000 euros et s'étonne de la supercherie. 

Le lancement d'une Ă©cole d'art
Anna Sorokin a présenté une lettre de crédit (falsifiée) de la banque UBS et des relevés de compte avec ses prétendus "avoirs" devant plusieurs banques. Elle souhaitait emprunter vingt millions d'euros pour lancer une école d'art privée. Le lieu aurait abrité des expositions et des boutiques éphémères. Une banque a fini par lui accorder la somme de 88.000 euros. Elle a gardé 55.000 et dépensé tout le reste en un mois.

Des notes restées impayées
C'est en juillet dernier que la police a contacté pour la première fois la jeune femme. Un hôtel a porté plainte pour une facture qui était restée impayée. Elle a alors répondu qu'une tante allemande allait régler la note. En octobre, les enquêteurs ont découvert qu'Anna Sorokin n'était pas allemande mais russe et ne disposait en réalité d'aucun bien. La police l'a donc arrêtée.

Categories
Source
7sur7

Articles similaires

Back to top button
Close
Close