L’allègement de la pression fiscale sur les entreprises, principale proposition de l'UTICA pour le PLF 2019‎

L’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA) a annoncĂ©, dans un communiquĂ© publiĂ© mardi 28 aoĂ»t, le dĂ©marrage de la prĂ©paration de suggestions qui seront …

L’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA) a annoncĂ©, dans un communiquĂ© publiĂ© mardi 28 aoĂ»t, le dĂ©marrage de la prĂ©paration de suggestions qui seront prĂ©sentĂ©es au gouvernement en vue de l’Ă©laboration du projet de loi de finances pour l’exercice 2019 (PLF 2019).

L’UTICA indique que plusieurs de ses membres, dont son prĂ©sident Samir Majoul, ont examinĂ© avec le prĂ©sident du Conseil des analyses Ă©conomiques (relevant de la prĂ©sidence du gouvernement), Afif Chelbi, et des experts Ă©conomiques, les grandes lignes des suggestions de l’UTICA…

Dans un communique publiĂ©, mardi, l’UTICA prĂ©cise que la rĂ©union a permis de passer en revue “les attentes du secteur privĂ© notamment le dossier de l’allègement de la pression fiscale sur les entreprises, le renforcement de l’investissement et de l’exportation, outre la lutte contre l’économie parallèle, dans l’objectif de booster la croissance et crĂ©er des opportunitĂ©s d’emplois.

“D’autres sĂ©ances de travail sur le PLF 2019 seront programmĂ©es afin d’approfondir la rĂ©flexion au niveau des structures rĂ©gionales et sectorielles de l’UTICA”, ajoute la mĂŞme source.

Les organisations professionnelles participent à l’élaboration du projet de loi de finances et présentent devant la commission financière relevant de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) leur lecture des recommandations gouvernementales concernant le projet de loi de finances.

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, s’est engagé, mercredi 13 juin 2018, à ne pas ajouter des taxes supplémentaires sur les entreprises dans le cadre de la loi de finances 2019. Au contraire, au cours des trois prochaines années, le gouvernement va s’orienter vers la réduction des impôts sur les entreprises productives, exploitantes et exportatrices dans les domaines de l’industrie, de la technologie et de la communication pour les encourager à investir et à créer des postes d’emploi.

Dans un communiquĂ© publiĂ© le 15 dĂ©cembre 2017, l’UTICA avait exprimĂ© “sa grande dĂ©ception vis-Ă -vis de la version finale de la loi de finances 2018 qui renforce davantage les pressions et les charges sur les entreprises Ă©conomiques”.

Categories
Source
webmanagercenter

Articles similaires

Back to top button
Close
Close