L'Afrique et le coronavirus: Faut-il s'attendre au pire?‎

MĂŞme si au jour d’aujourd’hui le continent africain est peu touchĂ© par le coronavirus, tout porte Ă  croire que c’est une question de jours voire de semaines.  Alors, est-ce qu’…

MĂŞme si au jour d’aujourd’hui le continent africain est peu touchĂ© par le coronavirus, tout porte Ă  croire que c’est une question de jours voire de semaines. 

Alors, est-ce qu’il y aura une rĂ©ponse planĂ©taire coordonĂ©e Ă  cette pandĂ©mie? Si oui, celle-ci inclura-t-elle l’Afrique?

Personne, en Afrique, ne peut rĂ©pondre Ă  ces questions. Mais l’ancien direceur gnĂ©ral du Fonds monĂ©taire international (FMI), Dominique Strauss-Kahn, citĂ© dans un article de nos confrères de Jeune Afrique, pensant que le continent africain risque d’ĂŞtre oubliĂ©, en appelle Ă  la solidaritĂ© internationale envers l’Afrique dont les Ă©conomies sont fragiles.

Il y est notamment indiquĂ© que “… 18 pays africains Ă  bas revenus sont en crise d’endettement ou en grand risque de crise. Parce que l’Afrique est particulièrement vulnĂ©rable, les consĂ©quences Ă©conomiques du Covid-19 risquent d’y ĂŞtre encore plus dĂ©vastatrices qu’ailleurs”.

Par consĂ©quent, Strauss-Kahn estime nĂ©cessaire la mise en oeuvre, rapide, d’une mesure au moins aussi ambitieuse que le programme “Pays Pauvres Très EndettĂ©s” de 2005 en vue de “… conduire Ă  une annulation massive de la dette des pays les plus pauvres”.

Pour en justifier le pourquoi, l’ancien directeur gĂ©nĂ©ral de l’institution de Bretton Woods rappelle que “depuis la mise en Ĺ“uvre de ce programme doublĂ©e en 2009 par les prĂŞts Ă  taux zĂ©ro du FMI, la croissance africaine a Ă©tĂ© forte, de l’ordre de 5% en moyenne malgrĂ© la crise pĂ©trolière de 2014”.

Malheureusement, les craintes de Strauss-Kahn commencent Ă  se justifier. En effet, sur les 50 milliards de dollars que le FMI vient de dĂ©gager, seuls 10 milliards de dollars Ă©taient destinĂ©s Ă  l’Afrique. Reconnaissons que c’est très peu, car quand on divise 10 milliards de dollars entre 54 pays, chacun aura des miettes.

Et ce n’est pas tout: “… ces mĂ©canismes ne fonctionnent que si la dette est jugĂ©e soutenable, or justement pour de nombreux pays ce ne sera pas le cas”, dĂ©plore Dominique Strauss-Kahn.

“C’est pourquoi un programme d’allègement des dettes – rendu plus difficile en raison de l’importance prise par les dettes commerciales – doit permettre Ă  ces Ă©conomies de ne pas sombrer Ă  moyen terme”, suggère-t-il.

Pour ce faire, Strauss-Kahn souligne qu'”Ă  plus court terme, la communautĂ© internationale doit envisager une Ă©mission massive de DTS, comme cela a Ă©tĂ© le cas en 2009″.

Sur le plan mondial, l’ancien directeur du FMI indique que “la riposte suppose une coordination planĂ©taire analogue Ă  celle qui a permis de surmonter la crise des subprimes, et des dĂ©cisions collectives de soutien Ă©conomique doivent ĂŞtre prises comme cela a Ă©tĂ© le cas avec succès lors du G20 de Londres en avril 2009”.

Concernant l’Afrique, Strauss-Kahn estime impĂ©ratif de “… rĂ©unir autour d’un mĂŞme compromis les leaders du continent, divers crĂ©anciers privĂ©s, les banques rĂ©gionales, les institutions de Bretton Woods, le Club de Paris, la Chine et les philanthropes qui ont dĂ©jĂ  appelĂ© Ă  crĂ©er des fonds dĂ©diĂ©s Ă  l’Afrique comme Jack Ma ou Mohamed Bouamatou”.

HĂ©las, en sent une sorte de laisser-aller ou pire une sorte d’inconscience face Ă  cette pandĂ©mie. MĂŞme au niveau de l’Union africaine, jusqu’Ă  maintenant du mons, on n’a rien vu, ni entendu comme propositions concernant le coronavirus. Certains pouvoirs vont jusqu’Ă  organiser des Ă©lections…

Alors faut-il s’attendre au pire? Oui, car contrairement au virus Ebola qui n’avait touchĂ© que 3 pays (RĂ©publique dĂ©mocratique du Congo, la GuinĂ©e-Conakry et la Sierra Leone), bizarrement Ă©tant donnĂ© que la RD Congo se situe Ă  plus de 4 000 Km Ă  vol d’oiseau des deux autres pays, le Covid-19 risque de faire plus de ravages et partout en Afrique.

Donc il y crainte.

TB

Categories
Source
webmanagercenter

Articles similaires

Back to top button
Close
Close