Hannibal : Plateforme de surveillance des flux physiques des devises‎

La plateforme dĂ©nommĂ©e &qout;Hannibal&qout; dĂ©diĂ©e aux Ă©changes d’informations en temps rĂ©el Ă  des fins de contrĂ´le des flux physiques de billets de banque Ă©trangers, Ă  travers le territoire tun…

La plateforme dĂ©nommĂ©e “Hannibal” dĂ©diĂ©e aux Ă©changes d’informations en temps rĂ©el Ă  des fins de contrĂ´le des flux physiques de billets de banque Ă©trangers, Ă  travers le territoire tunisien, a Ă©tĂ© inaugurĂ©e jeudi Ă  Tunis.

Cette plateforme Ă©laborĂ©e, en utilisant la technique de Blockchain, est le fruit d’une coordination et d’une coopĂ©ration entre la Commission tunisienne des analyses financières (CTAF), relevant de la Banque centrale de Tunisie (BCT), les services du ministère de l’IntĂ©rieur, la Douane Tunisienne, les banques de la place, la poste tunisienne ainsi que les bureaux de change, a indiquĂ© le Gouverneur de la BCT Marouane El Abbassi, lors d’une rĂ©union tenue jeudi Ă  Tunis.

Le gouverneur de la BCT a soulignĂ© l’importance des rĂ©sultats attendus de l’utilisation de cette plateforme, faisant remarquer que ce type d’instruments ne peut fonctionner que s’il y a un partage d’informations entre les diffĂ©rents intervenants.

De son cĂ´tĂ© l’Ambassadeur de l’UE en Tunisie, Marcus Cornaro s’est dit rĂ©joui de voir les rĂ©sultats de coopĂ©ration conjointe pour lutter contre le blanchiment d’argent, pour laquelle l’UE a accordĂ© un soutien financier par le biais du programme d’appui dans le domaine de la sĂ©curitĂ©, menĂ©e ensemble entre l’UE et la Tunisie.

Il a soulignĂ© que le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme sont des menaces mondiales que l’UE est dĂ©terminĂ©e Ă  combattre avec ses partenaires internationaux, exprimant, Ă  cet Ă©gard, sa fiertĂ© de voir un partenariat renforcĂ© avec la Tunisie en la matière.

Les intervenants Ă  cette rĂ©union ont soulignĂ© l’importance de cette solution, qui constitue une première expĂ©rience dans le rĂ©seau de blockchain, notamment pour amĂ©liorer la situation aussi bien Ă©conomique que sociale du pays, en faisant face Ă  la fuite des liquiditĂ©s vers le marchĂ© informel, ainsi qu’au blanchiment d’argents et Ă  la contrebande.

Selon le dernier rapport d’activitĂ© de la CTAF (2018/2019), les investigations sur les fonds non apurĂ©s par une intĂ©gration dans le système bancaire ou par une rĂ©exportation rĂ©vĂ©leront leur utilisation dans le financement des activitĂ©s illicites. Enfin, l’origine des fonds, l’identitĂ© des dĂ©clarants en douane ainsi que les destinations privilĂ©giĂ©es desdits fonds seront Ă©galement dĂ©terminĂ©s par cette plateforme.

Parallèlement, la plateforme Hannibal devrait permettre d’estimer le risque global liĂ© au transport transfrontalier du cash en se basant sur le principe de l’approche basĂ©e sur les risques, ce qui permettra de proposer des mesures pour attĂ©nuer davantage les risques BA/FT (blanchiment d’argent et financement du terrorisme) et affiner la coopĂ©ration en la matière avec les autoritĂ©s chargĂ©es de l’application de la loi et le secteur privĂ©.

A l’origine de ce projet, une enquĂŞte de terrain, dĂ©nommĂ©e opĂ©ration Hannibal, menĂ©e par la CTAF, durant l’annĂ©e 2014, a fait ressortir que 42% des devises ne sont pas intĂ©grĂ©es dans le circuit financier formel. L’objectif recherchĂ© est d’identifier les menaces et d’Ă©valuer les vulnĂ©rabilitĂ©s en relation avec le transport physique frontalier du cash.

Categories
Source
webmanagercenter

Articles similaires

Back to top button
Close
Close