Ghannouchi va-t-il sanctionner son protégé, Makhlouf, après l’agression d’Abir Moussi ?‎

L’agression d’Abir Moussi par Seifeddine Makhlouf intervient quelques heures seulement après le communiquĂ© de Rached Ghannouchi dans lequel il a donnĂ© une vĂ©ritable rĂ©compense Ă  son protĂ©g…

L’agression d’Abir Moussi par Seifeddine Makhlouf intervient quelques heures seulement après le communiquĂ© de Rached Ghannouchi dans lequel il a donnĂ© une vĂ©ritable rĂ©compense Ă  son protĂ©gĂ© en condamnant les dĂ©putĂ©s DĂ©mocrates. « Une rĂ©compense » dans la mesure oĂą Al Karam a Ă©tĂ© bien « docile » en accordant ses voix au gouvernement controversĂ© et remaniĂ© de Hichem Mechichi.
Après l’agression de ce mercredi 27 janvier 2021, Rached Ghannouchi, prĂ©sident de l’ARP (AssemblĂ©e des ReprĂ©sentants du Peuple), va-t-il prendre les sanctions disciplinaires Ă  l’encontre de Makhlouf ? Pas si sĂ»re. On se souvient de l’agression des dĂ©putĂ©s du bloc dĂ©mocratique par ceux d’Al Karama. Les blessures Ă©taient graves et le sang avait coulĂ© Ă  l’ARP. Il a fallu une tension grandissante et une grève de la faim entamĂ©e par Samia Abou pour que le Cheikh accepte de condamner, sur le bout des lèvres, la violence perpĂ©trĂ©e par Makhlouf.
Le cours normal des choses semble avoir repris au sein du Coussin Politique (Qalb Tounes, Ennahdha et Al Karama). Si Rached Ghannouchi choisit de garder le silence et de faire abstraction Ă  l’agression d’Abir Moussi, cela montrerait clairement son parti pris, sachant que l’agressĂ©e n’est autre que sa bĂŞte noire, Abir Moussi. Que faudra-t-il de plus pour que la prĂ©sidence de l’ARP se dĂ©cide, enfin, Ă  prendre les mesures fermes et sĂ©rieuses afin de mettre fin Ă  la violence au Parlement ? Dans tous les cas, on ne devrait pas s’attendre Ă  grand-chose de sa part et les rĂ©cents Ă©vĂ©nements l’ont prouvĂ©.

F. K

Categories
Source
realites

Articles similaires

Back to top button
Close
Close