FTF: Rejet des listes d’Aouadi et Snagria, Al Jari se succède à lui-même‎

Toutes les dernières News en Tunisie et dans le monde - Magazine RĂ©alitĂ©s La commission indĂ©pendante des Ă©lections prĂ©sidĂ©e par Moez Nasri a rejetĂ© la candidature des listes de Larbi Snagria, prĂ©side…

La commission indépendante des élections présidée par Moez Nasri a rejeté la candidature des listes de Larbi Snagria, président de l’Avenir Sportif de Soukra et d’Achraf Aouadi, président de l’ONG I Watch (Ana Yakedh), alors qu’elle a accepté la candidature du président sortant, Wadii Al Jari pour l’assemblée générale élective prévue le 14 mars prochain.
C’est ce qu’annonce dimanche soir la fédération tunisienne de football sur sa page facebook.
La liste d’Aouadi se voulait symbolique puisque elle n’a même pas respecté la règle des 12 membres candidats, ayant présenté une liste composée de 15 personnes.
« La liste de Wadii Al Jary ne répond pas aux critères réglementaires, avait assuré le président d’Ana Yakedh. C’est pourquoi nous avons contesté cette liste pour duplicité entre politique et sport et parce que trois membres de cette liste sont membres de partis politiques comme chacun le sait: Houcine Jenayah, Hichem Ben Omrane et Hamed Maghrebi. J’ai présenté ma candidature uniquement pour participer à lutter contre la mafia des corrompus et faire triompher la transparence et le respect de la loi. Je ne possède aucun programme qui peut servir le football tunisien. Ceux qui s’intéressent vraiment au foot et au sport doivent mesurer les défaillances et les dépassements commis à la FTF. Seulement, mon objectif reste de lutter contre la corruption qui règne à la fédération, et que Ana Yakidh avait déjà dénoncée par le passé », explique Aouadi.
Quant à la candidature de Snagria, habitué du fait, elle relève de l’ordre de l’anecdotique.
Elle comprend par exemple un candidat âgé de moins de 25 ans (Mohamed Amine Yaâkoubi), ce qui est interdit.
Du coup, Al Jari est d’ores et déjà annoncé président pour le mandat 2020-2024.
En fait, l’amendement qu’il a fait adopter l’an dernier lui permet de remettre son compteur à zéro, de faire fi des deux mandats qu’il compte déjà, de repartir pour trois nouveaux mandats et de rester ainsi à la présidence de la FTF jusqu’en….2032.
Vive le nouveau modèle de la présidence à vie !
H.A.

Categories
Source
realites

Articles similaires

Back to top button
Close
Close