Eventuelle pénurie d'eau potable à Sfax: Fadhel Kraiem rassure les habitants de la région ‎

La rĂ©solution du problème de l’eau potable et d’irrigation en Tunisie, notamment dans le gouvernorat de Sfax, constitue le plus grand dĂ©fi pour le ministère de l’Agriculture, des Res…

La rĂ©solution du problème de l’eau potable et d’irrigation en Tunisie, notamment dans le gouvernorat de Sfax, constitue le plus grand dĂ©fi pour le ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la PĂŞche maritime, au cours de la prochaine dĂ©cennie. C’est en tout cas ce que pense Fadhel Kraiem, lors d’une plĂ©nière Ă  l’ARP, lundi 15 mars, consacrĂ©e aux questions orales des dĂ©putĂ©s.

L’eau constitue un rĂ©el problème en raison des faibles prĂ©cipitations dues aux changements climatiques, outre les grands changements intervenus ces dernières annĂ©es, aux niveaux des habitudes de consommation, a-t-il dit, dans sa rĂ©ponse Ă  une question posĂ©e par la dĂ©putĂ©e d’Ennahdha, Meriem Ben Belgacem, sur les coupures d’eau Ă  Sfax.

Il est dĂ©sormais nĂ©cessaire de rĂ©flĂ©chir Ă  une stratĂ©gie complĂ©mentaire pour faire face au problème de l’eau en Tunisie, d’autant plus que les quatre prochaines annĂ©es seront marquĂ©es par de grands dĂ©fis en termes d’approvisionnement en eau potable dans de nombreuses rĂ©gions, y compris le gouvernorat de Sfax.

Concernant les dĂ©lais de rĂ©alisation de la station de dessalement d’eau dans la rĂ©gion de Sfax, le ministre indique que ce projet sera lancĂ© Ă  partir de janvier 2024, prĂ©cisant qu’il comprend 7 composantes dont 6 dĂ©jĂ  effectuĂ©es et ce dans l’objectif de permettre aux entreprises tunisiennes de contribuer Ă  la a rĂ©alisation.

En 2019, le déficit en eau dans le gouvernorat de Sfax était de l’ordre de 14%, selon lui, précisant que plusieurs projets ont été entrepris par la SONEDE, notamment le forage de puits profonds pour réduire la consommation d’eau, ce qui a permis de réduire le déficit à 12% en 2020.

Le ministre indique que son département fera tout son possible pour assurer un approvisionnement normal en eau durant la saison estivale 2021 dans le gouvernorat de Sfax, grâce à la réalisation de deux projets d’approvisionnement en eau potable pour 6 000 habitants, moyennant 8 MDT, l’amélioration du rendement de 5 systèmes hydrauliques, le déblocage de 6 autres, en identifiant des solutions pour le recouvrement de non-payés de la SONEDE.

Le ministère lutte en outre contre le raccordement anarchique d’eau au rĂ©seau d’approvisionnement, a-t-il dit, prĂ©cisant que 50 raccordements anarchiques Ă  Sfax ont Ă©tĂ© dĂ©jĂ  Ă©liminĂ©s. Il a Ă  cet Ă©gard, appelĂ© les groupements hydrauliques Ă  coordonner avec le ministère pour lutter contre ce phĂ©nomène.

La dĂ©putĂ©e Meriem Ben Belgacem a soulignĂ©, lors de son intervention, la nĂ©cessitĂ© d’intervenir d’urgence pour faire face au problème d’approvisionnement en eau Ă  Sfax, soulignant l’absence frĂ©quente de l’eau dans les foyers, les Ă©coles et les lycĂ©es de la rĂ©gion outre l’absence de l’eau d’irrigation, ce qui a portĂ© prĂ©judice au secteur agricole d’autant que les coupures durent des semaines.

Les ressources en eau dans la région de Sfax sont estimées à 191 mille mètres cubes, contre une consommation quotidienne de 218 mille mètres cubes, soit un déficit à 27 mille mètres cubes par jour, selon le ministère.

Pour la dĂ©putĂ©e, la date d’entrĂ©e en exploitation de la station de dessalement d’eau Ă  Sfax, prĂ©vue en janvier 2024, est une date lointaine, par rapport aux difficultĂ©s rencontrĂ©es actuellement par les habitants de la rĂ©gion.

Categories
Source
webmanagercenter

Articles similaires

Back to top button
Close
Close