Environnement: Accord sur l'abandon de l'emballage du ciment dans du plastique‎

La ministre de l’Industrie, de l’Energie et des Mines, Saloua Sghaier, a déclaré, mercredi 14 octobre 2020, qu’un projet d’arrêté stipulant l’abandon de l’emballage…

La ministre de l’Industrie, de l’Energie et des Mines, Saloua Sghaier, a déclaré, mercredi 14 octobre 2020, qu’un projet d’arrêté stipulant l’abandon de l’emballage du ciment dans des sacs en plastique a été déposé, le 7 courant, auprès de la présidence du gouvernement, pour approbation finale et publication dans le Journal officiel de la République tunisienne (JORT).

Elle a indiqué que cette décision a été prise le 2 octobre en concertation avec son homologue du Commerce.

Sghaier précise que le premier arrêté (autorisant l’emballage du ciment dans du plastique), publié au JORT du 14 août 2020, avait pour finalité de permettre aux professionnels du secteur du ciment de réduire leur coût de production de près de 12%, en substituant à l’usage du carton, les sacs en plastique, et partant d’améliorer leurs bénéfices.

“Reste que cette décision n’a pris en considération que le volet économique, alors qu’elle aurait du tenir compte de l’ensemble des autres volets, notamment environnemental et sanitaire, d’autant plus que notre système national de recyclage n’est pas en mesure de recycler ce genre de sac en polypropylène”, a fait savoir la ministre.

En plus, “cette mesure était en contradiction avec la démarche adoptée par notre pays, ces dernières années, stipulant l’interdiction progressive de l’utilisation de sacs en plastique, dans tous les espaces commerciaux, avant une interdiction définitive à partir de 2021. Elle est aussi, en contradiction avec les conventions internationales signées par la Tunisie, dans ce sens”.

Elle a assuré que la nouvelle décision d’annulation dudit arrêté, a été prise après concertations avec toutes les parties concernées, dont les professionnels du secteur, les experts de l’environnement et les composantes de la société civile, et ce dans le cadre d’une approche participative, qui prend en considération les différents volets d’un développement durable (économique, environnemental et de protection de la santé du citoyen).

Il est à rappeler que nous comptons en Tunisie 9 cimenteries, représentant une production annuelle de l’ordre de 12 millions de tonnes. Les besoins du marché local sont estimés à 7,5 millions tonnes par an.

Les exportations se sont élevées à 1,5 million tonnes, durant l’année 2019, selon les derniers chiffres du ministère de l’Industrie.

Categories
Source
webmanagercenter

Articles similaires

Back to top button
Close
Close