Ennahdha salue l’intervention sécuritaire contre le PDL‎

Rien de nouveau sous le soleil. Fidèle Ă  sa ligne rĂ©gulièrement rappelĂ©e, le mouvement islamiste Ennahdha a rĂ©itĂ©rĂ© jeudi 11 mars son soutien au gouvernement de Hichem Mechichi. Dans un communiquĂ© de …

Rien de nouveau sous le soleil.
Fidèle à sa ligne régulièrement rappelée, le mouvement islamiste Ennahdha a réitéré jeudi 11 mars son soutien au gouvernement de Hichem Mechichi.
Dans un communiquĂ© de son Bureau exĂ©cutif publiĂ© Ă  l’issue de sa rĂ©union ordinaire tenue mercredi, le mouvement affirme ce que tout le monde sait, c’est-Ă -dire que  « le dialogue entre les diverses institutions, organisations et parties, sans exception ni exclusion, reste le seul moyen d’aboutir Ă  un consensus national sur la voie appropriĂ©e pour sortir le pays de la crise politique ».
Ennahdha rappelle Ă©galement « le contexte du refus persistant du prĂ©sident de la RĂ©publique d’accuillir la cĂ©rĂ©monie du serment des nouveaux ministres du deuxième gouvernement de Mechichi, qui a gagnĂ© la confiance du parlement depuis le 26 janvier 2021, et ce en raison des soupçons de corruption et de conflit d’intĂ©rĂŞt qui pèsent sur certains ministres de ce gouvernement ».
Comme il fallait s’y attendre, Ennahdha a par ailleurs saluĂ© l’intervention sĂ©curitaire contre le sit-in du Parti destourien libre qui rĂ©clamait -et continue de le faire- la fermeture de la branche de Tunis de l’organisation internationale des « ulĂ©mas » musulmans.
Le parti islamiste dĂ©fend l’existence de cette organisation: « C’est une organisation règlementaire qui dispose de toutes les autorisations, et qui agit dans le cadre fixĂ© par la lĂ©gislation sur les associations en Tunisie ».
Ennahdha qualifie enfin le combat du parti destourien libre, et de sa présidente Abir Moussi pour faire fermer le siège de Tunis de la fameuse organisation des « Ulémas musulmans » de « fasciste et dictatorial ».
H.A.

Categories
Source
realites

Articles similaires

Back to top button
Close
Close