Dream in Tunisia et UBCI pour la protection de la biodiversité‎

L’association &qout; Dream in Tunisia &qout;, un collectif de jeunes actif dans les domaines de l’environnement, l’économie sociale et solidaire et la recherche appliquĂ©e, vient de signer, cette semai…

L’association ” Dream in Tunisia “, un collectif de jeunes actif dans les domaines de l’environnement, l’économie sociale et solidaire et la recherche appliquĂ©e, vient de signer, cette semaine, une nouvelle convention de partenariat avec l’UBCI – Groupe BNP Paribas, afin de crĂ©er un jardin pilote de conservation et protection de la biodiversitĂ©, dans l’oliveraie de Bir Salah Ă  Sfax.

Ce projet vise Ă  soutenir le dĂ©veloppement des activitĂ©s du Groupement de dĂ©veloppement agricole (GDA) ” Amel “, Ă  travers un renforcement des capacitĂ©s en agriculture biologique et la plantation de 1000 arbres chez les membres du GDA, a expliquĂ©, sur sa page Facebook, Sarra Magida Toumi, fondatrice du grand projet de lutte contre la dĂ©sertification des terres en Tunisie ” Acacias for all ” et de l’association ” Dream in Tunisia “.

La convention signĂ©e l’occasion de la journĂ©e internationale de la lutte contre la dĂ©sertification, a aussi, pour objectif l’amĂ©nagement d’un espace dĂ©monstratif des techniques de lutte contre la dĂ©sertification et la sĂ©cheresse, et d’adaptation aux changements climatiques qui va garantir 4 emplois.

L’association ” Dream in Tunisia ” avait dĂ©jĂ  collaborĂ© avec l’ UBCI pour la rĂ©alisation d’un projet Ă  Oued Sbayhia (Zaghouan), pour la conservation et valorisation de l’Ă©glantier.
Ce projet environnemental, social et de conservation, permet de crĂ©er des produits d’aromathĂ©rapie issus des produits de cette localitĂ© d’Oued Sbayhia Ă  Zaghouan.

En Tunisie, 96% du territoire tunisien est menacé, directement ou indirectement, par la désertification, selon une étude de l’Institut tunisien d’études stratégiques (ITES).

L’étude intitulĂ© : “Revue stratĂ©gique de la sĂ©curitĂ© alimentaire et nutritionnelle en Tunisie“, rĂ©vèle que 51,9% de la superficie totale du pays est concernĂ©e par l’érosion hydrique, 8 millions d’ha sont affectĂ©s par une Ă©rosion hydrique forte et 0,5 million d’ha, touchĂ©s par une Ă©rosion hydrique moyenne.

L’érosion hydrique retire 10000 à 30000 ha de terres annuellement, soit 0,1 à 0,3% du PIB. L’érosion éolienne affecte essentiellement, le sud et le centre du pays (notamment les gouvernorats de Mahdia, Kairouan, Sidi Bouzid, Gabès et Sfax). La perte en sol est évaluée entre 0,35 et 0,69% du PIB, selon le même rapport.

Categories
Source
webmanagercenter

Articles similaires

Back to top button
Close
Close