Des activistes de la société civile amoureux de la nature plantent plus de 3 000 arbres à Kesra (Siliana)‎

Plus de 40 bénévoles et activistes de la société civile se sont lancés, dimanche, dans une action de reboisement à Kesra, dans la région de Silian (Nord-ouest de la Tunisie). Leur action a permis de p…

Plus de 40 bénévoles et activistes de la société civile se sont lancés, dimanche, dans une action de reboisement à Kesra, dans la région de Silian (Nord-ouest de la Tunisie).

Leur action a permis de planter 3 200 arbres dans ce beau village berbère du centre-ouest, le plus haut de Tunisie avec 1 100 mètres d’altitude et célèbre pour ses monuments mégalithiques, sa cascade d’eau et ses escaliers taillés dans le roc.

Il s’agit d’une initiative de l’association TOUNESCLEAN-UP, ONG tunisienne ayant pour objet la préservation de la nature et la protection de l’environnement et le collectif ” Soli & Green “, un collectif qui lutte contre les catastrophes environnementales en organisant des actions de reboisement, nettoyage, tri sélectif et recyclage, “dans le but d’instaurer un mouvement Green solidaire conscient”.

Les activités de reboisement ont été soutenues par le Commissariat régional de développement agricole (CRDA) de Siliana, indique l’ONG Tounes Clean-up, sur sa page Facebook. Il a ajouté qu’ils vont continuer à planter des arbres dans les semaines à venir. Le reboisement est un pilier du plan- climat en Tunisie.

Le plan d’atténuation des impacts des changements climatiques prévoit, en effet, l’intensification des capacités d’absorption de CO2 de la forêt et de l’arboriculture, grâce à l’intensification des actions de reboisement, la consolidation et d’augmentation des réserves de carbone dans les milieux forestiers et pastoraux.

Dans sa contribution nationale déterminée (CND) dans le cadre de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), la Tunisie se propose de réduire ses émissions de gaz à effet de serre dans tous les secteurs (énergie, procédés industriels, agriculture, forêt et autres utilisations des terres, et déchets) de manière à baisser son intensité carbone de 41% en 2030 par rapport à l’année de base 2010.

Categories
Source
webmanagercenter

Articles similaires

Back to top button
Close
Close