Crise de la magistrature : L’Union des magistrats administratifs dénonce le mutisme suspect de Kaïs Saïed‎

L’Union des magistrats administratifs s’est indignée contre la réaction du gouvernement face aux mouvements de protestation des juges relevant que le chef du gouvernement, Hichem Mechichi …

L’Union des magistrats administratifs s’est indignée contre la réaction du gouvernement face aux mouvements de protestation des juges relevant que le chef du gouvernement, Hichem Mechichi s’est refusé de communiquer directement avec les organes représentatifs pendant plus d’une semaine.
Dans ce sens, l’Union a précisé, ce samedi 21 novembre 2020, que les agissements de Mechichi étaient une preuve de la mauvaise gestion au sein du gouvernement actuel et sa méconnaissance du statut du pouvoir judiciaire.
L’Union a, par ailleurs, assuré que les mesures annoncées par Mechichi en faveur des magistrats n’étaient pas réalistes et ne répondaient pas aux besoins urgents des magistrats.
Il a été, également, question d’exprimer l’étonnement de l’Union des magistrats administratifs quant au « mutisme suspect » du président de la République, Kaïs Saïed face à cette crise exhortant ses affiliés à poursuivre la lutte pour leurs droits légitimes.
Et d’appeler le chef du gouvernement à interagir positivement avec leurs réclamations en établissant un dialogue sérieux et constructif avec les différents organismes représentant la famille judiciaire, selon l’Union.
Ils convient de signaler que les magistrats observent une grève depuis le 16 novembre courant et ce jusqu’au 25 du même mois. Ils protestent, en effet, contre la dégradation de leurs situations sociale et sanitaire dénonçant, ainsi, les conditions de travail exécrables et appelant à améliorer le système de couverture sociale en faveur des magistrats.
Une marche de protestation a, par ailleurs, été effectuée devant le siège du Tribunal de première instance de Nabeul en signe d’hommage à leur consÅ“ur défunte, Sonia Laâridhi, l’une des trois juges ayant succombé au Covid-19.

Lire aussi :

La magistrature en deuil, après le décès de trois juges du coronavirus
Décès d’une juge COVID : enquête contre la clinique privée pour non assistance
Grève générale des magistrats tunisiens dès lundi
AMT : Les magistrats sont livrés à eux-mêmes face au Covid-19 !
Tunisie : Plus de 250 juges contaminés par le coronavirus
Hamadi : Le ministre de la Justice est venu pour dormir dans son bureau !

Categories
Source
realites

Articles similaires

Back to top button
Close
Close