Biodiversité : Vers l'élaboration d'une liste rouge des espèces menacées en Tunisie‎

Une Ă©tude sera bientĂ´t rĂ©alisĂ©e, en collaboration avec l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), afin d’aider la Tunisie Ă  Ă©laborer une liste rouge des espèces menacĂ©es, a…

Une Ă©tude sera bientĂ´t rĂ©alisĂ©e, en collaboration avec l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), afin d’aider la Tunisie Ă  Ă©laborer une liste rouge des espèces menacĂ©es, a indiquĂ© le ministre de l’Environnement, Chokri Ben Hassen, lors d’un webinaire tenu mercredi.

” Cette liste comprendra dans un premier temps, les oiseaux et les plantes sauvages, pour ĂŞtre ensuite gĂ©nĂ©ralisĂ©e, aux autres espèces dont les mammifères, les reptiles et les champignons “, a ajoutĂ© le ministre lors de ce webinaire, tenu Ă  l’occasion de la journĂ©e internationale de la biodiversitĂ© cĂ©lĂ©brĂ©e le 22 mai de chaque annĂ©e.

La biodiversitĂ© est exposĂ©e Ă  diverses menaces en Tunisie, dont le remblayage des sebkhas, la surpĂŞche et l’abattage des arbres, Ă  l’instar du reste des pays dans le monde, a-t-il soulignĂ©.

Ben Hassen a, à cet égard, fait savoir qu’un système d’information digitale visant à dénoncer les agressions contre la nature est en cours d’élaboration, et ce, afin de faciliter l’intervention des autorités pour sanctionner les contrevenants.

En outre, un projet de loi visant à protéger la biodiversité en Tunisie vient d’être parachevé.

Il est Ă©galement, question d’intĂ©grer la biodiversitĂ© dans le plan de dĂ©veloppement, Ă  travers le projet “COPERNICEA”, visant Ă  Ă©valuer le capital naturel en Tunisie.

Lancé en collaboration avec l’Agence Française de Développement et l’Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS), ce projet pilote a pour objectif de contribuer à mieux évaluer le capital naturel du pays et jeter un éclairage sur les choix d’investissement agricoles, infra-structurels ou touristiques du point de vue de leurs impacts sur les écosystèmes, les ressources en eau, l’évolution du stock de carbone, et l’usage des sols. En Tunisie, l’écosystème compte plus de 7500 espèces, dont 3700 espèces marines.

Categories
Source
webmanagercenter

Articles similaires

Back to top button
Close
Close