Appel à trouver des mécanismes efficients pour mettre en oeuvre les programmes et projets de développement (Experts)‎

Des ministres et experts ont soulignĂ©, lundi 4 novembre 2019, Ă  l’unanimitĂ©, l’existence de plusieurs entraves au dĂ©veloppement social et Ă©conomique, dont notamment l’absence de mĂ©canismes efficaces p…

Des ministres et experts ont souligné, lundi 4 novembre 2019, à l’unanimité, l’existence de plusieurs entraves au développement social et économique, dont notamment l’absence de mécanismes efficaces pour mettre en œuvre les programmes et les stratégies prospectives visant à relever les grands défis de la Tunisie post-révolutionnaire.

Lors d’une confĂ©rence organisĂ©e Ă  Tunis par le Centre d’études et de recherches Ă©conomiques et sociales (CERES) en partenariat avec la fondation allemande Hanns Seidel sur “la Tunisie Ă  l’horizon 2030″, les participants ont soulignĂ© la nĂ©cessitĂ© de rechercher des mĂ©canismes efficients pour garantir la mise en Ĺ“uvre des projets et promouvoir le dĂ©veloppement Ă©conomique et social en Tunisie.

Intervenant à cette occasion, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Slim Khalbous, a assuré que le principal handicap de tous les secteurs et dans tous les domaines n’est pas l’absence d’idées, de programmes ou de moyens, c’est plutôt et essentiellement l’absence de mécanismes efficients susceptibles de mettre en œuvre tous ces projets.

” A Sidi Bouzid, par exemple, les idĂ©es de projets sont lĂ , les financements aussi mais rien n’a changĂ©, vu l’absence de mĂ©canismes efficients “, a-t-il signalĂ©. Le changement des gouvernements ne permet pas non plus d’assurer la continuitĂ© des projets planifiĂ©s outre la nĂ©cessitĂ© de rĂ©former l’administration tunisienne afin qu’elle suive les nouvelles exigences sociales et Ă©conomiques, a-t-il encore dit.

Pour sa part, Lyes Fakhfakh, ancien ministre des Finances, a expliquĂ© que parmi les principales entraves qui bloquent la situation gĂ©nĂ©rale dans le pays figure notamment l’absence d’une vision stratĂ©gique permettant de promouvoir les situations Ă©conomique et sociale.

Fakhfakh appelle donc à mettre en place, entre autres, des programmes et des mécanismes permettant de bénéficier des occasions offertes par la révolution numérique pour créer des projets et multiplier les opportunités de travail.

Categories
Source
webmanagercenter

Articles similaires

Back to top button
Close
Close