Agriculture : Face à la pénurie d'eau, l'espoir des cultures hors sol‎

La Tunisie est l’un des pays les plus touchĂ©s par les effets des changements climatiques. Elle fait face aujourd’hui Ă  un grand enjeu, celui de la raretĂ© des ressources en eau, qui se fait de plus en …

La Tunisie est l’un des pays les plus touchés par les effets des changements climatiques. Elle fait face aujourd’hui à un grand enjeu, celui de la rareté des ressources en eau, qui se fait de plus en plus sentir dans le contexte du réchauffement de la planète.

L’hydroponie, technique de culture hors sol pourrait en partie être la solution à ce problème, d’après des jeunes promoteurs du Cap Bon, qui ont réussi à lancer leur propre projet de culture hydroponique.

En effet, cette agriculture hors sol et sans pesticides utilise 95% moins d’eau et elle est 2 fois plus rapide Ă  donner ses fruits que l’agriculture traditionnelle, a expliquĂ© Ă  l’Agence TAP, Salem Darej, chercheur doctorant en biologie des systèmes aquatiques et l’un des 4 jeunes entrepreneurs du projet de la première et plus grande ferme des cultures hydroponiques “Souaqi Farms “. Cette ferme, situĂ©e Ă  Hammamet et qui s’étend sur une superficie de 800 m2, sert Ă  Ă  la culture des lĂ©gumes Ă  feuilles, herbes fines et plantes aromatiques.

Cette technique, qui utilise des solutions nutritives renouvelĂ©es et un substrat inerte (minĂ©ral ou vĂ©gĂ©tal) pour se passer du support et des apports d’un sol, n’est pas très connue des agriculteurs tunisiens, mais des jeunes entrepreneurs investissent dĂ©sormais dans cette approche moderne.

Il s’agit d’une agriculture innovante adaptée aux évolutions climatiques et respectueuse de l’environnement d’autant qu’elle offre la meilleure solution pour optimiser la consommation d’eau, des pesticides et des engrais, selon Darej.

Les promoteurs de ” Souaqi Farms ” assurent aujourd’hui, des formations pour les jeunes voulant se spĂ©cialiser dans cette technique nouvelle en Tunisie, a-t-il ajoutĂ© Ă  TAP.

L’objectif est de leur permettre de contrĂ´ler le système d’irrigation des cultures hydroponiques et les apports optimaux en substances nutritives dans des conditions idĂ©ales (oxygène, pH, etc.). Car, l’intĂ©rĂŞt de l’hydroponie rĂ©side dans le contrĂ´le total des conditions de dĂ©veloppement des plantes, très utile pour la recherche vĂ©gĂ©tale ainsi que pour la production, puisqu’elle permet de surmonter les alĂ©as mĂ©tĂ©orologiques et les variables pĂ©dologiques.

En outre, cette technique assure des rendements de production végétale élevés, y compris dans des milieux défavorables aux végétaux.

“Nous avons passĂ© deux ans Ă  effectuer les procĂ©dures administratives pour pouvoir lancer notre projet en 2017. Car cette culture est nouvelle et il fallait revoir les règlementations pour pouvoir profiter des subventions accordĂ©s aux projets agricoles”, a encore indiquĂ© Salem Darej.

Avant de lancer leur ferme, les 4 jeunes promoteurs Aymen Rommen, master en marketing ULT, Mohamed Rayan Hassouna, investisseur en éco-tourisme, Nizar Alaya et Salem Darej, élèves doctorants en biologie des écosystèmes aquatiques (FST Manar), avaient passer un stage de 15 jours en culture hors sol (hydroponie et aquaponie) en Egypte.

“Dans ce pays nord-africain, l’hydroponie existait depuis les Pharaons et elle est bien maitrisĂ©e contrairement, Ă  la Tunisie”, a encore expliquĂ© Darej.

Pour lui, les cultures hydroponiques pourraient être la solution pour faire face à la rareté des ressources en eau, en Tunisie et réduire l’utilisation des pesticides.

“Puisqu’il s’agit d’un circuit fermĂ©, la consommation d’eau est contrĂ´lĂ©e, la lutte contre toutes les pathologies vĂ©gĂ©tales est biologique (en utilisant des coccinelles…), la croissance des plantes est aussi contrĂ´lĂ©e et les cultures sont plus rentables que les cultures au sol”, dĂ©veloppe le jeune promoteur.

Grâce Ă  ses nombreux avantages, les cultures hydroponiques, appelĂ©s parfois “cultures d’appartements” ou “culture urbaine”, commencent Ă  gagner du terrain dans plusieurs pays.

Mais, certains experts estiment que l’hydroponie, bien qu’elle constitue une solution en termes d’économie d’eau et pourrait permettre l’accès, tout le temps, Ă  des produits de haute valeur nutritive, elle donne des produits totalement, dĂ©pourvus de saveur.

Cette technique agricole fait aussi partie des champs de recherche de la conquĂŞte spatiale dans le domaine de l’approvisionnement en nourriture et en oxygène dans l’espace ou sur d’autres planètes.

Categories
Source
webmanagercenter

Articles similaires

Back to top button
Close
Close