Abir Moussi : « nous tiendrons bon face à la violence de Hichem Mechichi »‎

Les Ă©vĂ©nements nocturnes du mardi 9 mars 2021 ont suscitĂ© la polĂ©mique en Tunisie. Ils se sont achevĂ©s par la levĂ©e du sit-in du Parti Destourien Libre (PDL) devant le siège de l’Union des Oulam…

Les Ă©vĂ©nements nocturnes du mardi 9 mars 2021 ont suscitĂ© la polĂ©mique en Tunisie. Ils se sont achevĂ©s par la levĂ©e du sit-in du Parti Destourien Libre (PDL) devant le siège de l’Union des Oulama Musulman sur l’avenue KhaĂŻreddine Pecha, et ce suite Ă  l’intervention des forces de l’ordre.
Pour la prĂ©sidente du PDL, Abir Moussi, ce qu’il s’est passĂ© Ă©tait « une honte pour l’Histoire de la Tunisie ». « Nous avons Ă©tĂ© agressĂ©s par des sĂ©curitaires et des dĂ©putĂ©s d’Al Karama. Plusieurs partisans du PDL ont Ă©tĂ© arrĂŞtĂ©s. Il y a mĂŞme eu un recours au gaz lacrymogène contre eux », a-t-elle dĂ©clarĂ© dans les mĂ©dias ce mercredi 10 mars 2021.
Dans ce mĂŞme contexte, Abir Moussi considère « qu’une machine sĂ©curitaire » s’est mobilisĂ©e contre le PDL. « Nous allons tenir bon et poursuivre le sit-in malgrĂ© la violence que Hichem Mechichi [qui assure l’intĂ©rim du ministère de l’IntĂ©rieur] va nous infliger », a encore dĂ©clarĂ© Abir Moussi.

Sur le mĂŞme sujet :
Nuit sous haute tension et violence entre le PDL et Al Karama

Categories
Source
realites

Articles similaires

Back to top button
Close
Close