☰
AR

Les nouveautés de la SPLT : Medinat El Bouhaira se dote d’installations dignes d’une smart city (1ère partie)

Vous avez aimé? Partagez avec vos amis!

Après avoir réussi l’exploit d’édifier, durant plus de 30 ans, une très belle ville lacustre sur les berges nord du lac de Tunis «Medinat El Bouhaira», et après avoir engrangé, au passage, plusieurs expertises, la Société de promotion du lac de Tunis (SPLT), success story d’un partenariat public-privé entre l’Etat tunisien et le groupe privé saoudien El Baraka, est toujours sur une trajectoire ascendante.

Au rayon des projets, il importe de citer le nouveau programme de valorisation du plan d’eau du lac, les installations VIP qui y seront réalisées à moyen terme, la construction d’une usine de froid et de chaud urbains et l’édification d’une smart city en prolongement des berges nord du lac de Tunis vers le centre-ville de Tunis pour faire jaillir la nouvelle capitale au cœur du lac «La Perle du lac», un véritable joyau urbanistique.

Au chapitre des ambitions, la SPLT, forte de son nouveau statut d’investisseur, se propose d’exporter son expertise en dehors de la Tunisie et de devenir ainsi un champion national à l’étranger en matière d’aménagement et d’investissement urbain.

Dans une première partie, nous traiterons de l’animation du lac et des nouvelles installations dont le plan d’eau sera doté.

Pour un plan d’eau attractif et animé

Le lac sera bientôt animé. Un programme d’animation du plan d’eau est prévu par une étude commanditée par la SPLT. Cette étude, qui s’est étalée entre 2009 et 2012 pour un coût global de plus de 2,7 MDT de dinars pour la partie lacustre, vise à développer des projets lacustres à court, moyen et long termes au profit des familles tunisiennes.

L’objectif est de valoriser et d’animer le plan d’eau lequel s’étend sur une superficie de 2.500 hectares, et ce en exécution d’un programme de mise en valeur arrêté dans le cadre de la sous-concession accordée à la SPLT, en 2002, par l’État, parallèlement à ses activités principales portant sur l’aménagement et le développement des berges.

Cette stratégie a été mise au point par un groupement de bureaux d’études étrangers de renommée mondiale sur la base d’une étude portant sur le développement des berges nord-ouest et sud-ouest. Elle a fait l’objet d’une concertation avec tous les départements ministériels concernés : Equipement, Tourisme, Environnement, municipalités.

Sur la base de cette étude, près de 24 projets lacustres ont été retenus.

Les plus importants sont : un bateau restaurant mobile, une base nautique de plaisance non motorisée, des restaurants fixes sur pilotis, une navette touristique (promenade sur des bateaux utilisant une énergie non polluante de type électro-solaire par exemple), une station nautique à téléski, construction sur pilotis d’un hôtel flottant.

Dans un souci de transparence et de bonne gouvernance, la Société de Promotion du Lac de Tunis a lancé des appels à manifestation d’intérêts. Certains de ces appels d’offres sont lancés à plusieurs reprises. Ces derniers se sont avérés infructueux en raison des conditions écologiques imposées par la SPLT au niveau des cahiers des charges des projets afin de préserver l’écosystème du plan d’eau qui engendre des coûts relativement élevés des technologies à adopter.

Les candidats qui s’étaient présentés n’avaient pas fourni les dossiers techniques ou financiers requis pour mener à terme leurs projets. Certains croyaient avoir le droit d’étendre leurs projets sur un territoire plus large et disposer de points d’attache au niveau des berges pour leurs installations nautiques.

Néanmoins, la Société de Promotion du Lac de Tunis ne pouvait céder gratuitement des terrains incluant le patrimoine foncier lui étant propre et destinés à être vendus séparément.

La Société de Promotion du Lac de Tunis a concocté une alternative au programme de valorisation du plan d’eau qui consiste en la mise au point d’une nouvelle stratégie de quatre composantes.

La première composante de cette stratégie consiste en un investissement de 25 MDT qui sera fourni par la SPLT pour financer, entre autres, une base nautique composée de quatre stations sur une distance totale de 7 km et un restaurant flottant sur pilotis, le premier du genre en Tunisie.

La deuxième composante portera sur l’exploitation d’un bateau utilisant une énergie non polluante de type électro-solaire. Ce bateau sera hybride en ce sens où il sera exploité à la fois pour le transport et pour le tourisme. Ledit bateau sera construit en Norvège et financé par un don de 400.000 dollars que l’Organisation des Nations unies vient de mettre à la disposition de la Tunisie et aux organismes en charge des énergies vertes et de la protection de l’environnement (ANME…).

La troisième composante consiste en la création d’un ensemble de projets d’infrastructure sportive de grande qualité (VIP): stade de football, terrains de tennis et autres activités aquatiques (aviron…)… près de 5 hectares seront réservés à ces projets et seront gérés par une filiale de la Société de Promotion du Lac de Tunis nouvellement créée.

La dernière composante a trait à l’édification, pour un montant de 8 MDT, d’un centre de congrès VIP (Very Important Person). Ce projet de centre international d’affaires, qui sera réalisé par un investisseur émirati, a pour objectif d’attirer à Tunis des multinationales de grosses pointures.

Pour l’ensemble de tous ces projets, la Société de Promotion du Lac de Tunis va lancer, incessamment, à l’intention des architectes tunisiens, un concours d’idées.

Suivra la deuxième partie

Vous avez aimé? Partagez avec vos amis!

Articles similaires

Tunisair : L’appel à un plan de sauvetage

Tunisair traverse une crise existentielle. On a beaucoup spéculé sur son sort. L’Etat, avec un grand différé, a finalement décidé de la soutenir et de la garder dans le giron publi...

La Wallonie au secours de Djerba pour la préparation du Sommet de la Francophonie

Le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Pierre-Yves Jeholet, a souligné toute l’importance qu’elle accorde aux travaux du XVIIIe Sommet de la Francop...

Les ingénieurs en colère

Les ingénieurs tunisiens du secteur public observent, ce jeudi 18 mars 2021, une journée de colère nationale à la place du gouvernement à la Kasbah, a...

Gouvernance d'entreprise: Le Tunisian Women On Board Observatory voit le jour

Des organisations nationales annoncent le lancement de l’Observatoire tunisien des femmes dans les conseils d’administration (CA) et dans les comités exécutifs (Com Ex), premier or...

Un don allemand en faveur de la Garde nationale

La Garde nationale a reçu dans l'après midi, du mercredi 17 mars 2021, en présence de l'ambassadeur allemand Peter Brogel et le secrétaire général du ministère de l'intérieur...

La place de la Tunisie dans le Sahel

La crise du coronavirus a montré, de manière claire, que la Tunisie ne fait partie ni du monde arabe, ni islamique, ni maghrébin, encore moins européen en tout cas dans le domaine ...

Rencontre économique de Beit El Hikma : La Présidente du CJD appelle à prendre des mesures urgentes pour sauver l’économie

La Présidente du Centre des Jeunes Dirigeants, Mouna Chaïeb a souligné, mercredi, la nécessité de prendre des mesures urgentes pour sauver l’économie, à travers un consensus entre ...

Tunisair Express reprend ses vols sur l'aéroport Gabès-Matmata

Les vols intérieurs entre l’aéroport Gabès-Matmata et l’aéroport Tunis-Carthage ont repris, mercredi 17 mars 2021, à travers la programmation d’un vol hebdomadair...

Bourse de Tunis : Le Tunindex termine la séance de mercredi dans le vert

Le Tunindex a terminé la séance de mercredi légèrement à la hausse, gagnant 0,11%, à 6797,85 points dans un modeste volume de 5,1 MD, rapporte l’intermédiaire en Bourse, Tuni...

Salon du développement des RH: Jeunes diplômés et demandeurs d'emploi, à vos marques

L’organisatrice de la 14e édition du Salon international du développement des ressources humaines, les 26 et 27 courant à la Cité de la culture, Faiza Chaanbi, indique quR...

La relance de l’économie exige une vision claire du processus politique (Samir Majoul)

&qout;Nous sommes tous responsables du sauvetage de la Tunisie, car la situation est très difficile. La relance de l’économie nationale exige une vision claire du processus politiq...

La Tunisie doit tirer profit de l'organisation de TICAD 8 pour drainer l'investissement japonais vers le pays

La Tunisie doit exploiter à bon escient, l’organisation de la conférence de la TICAD 8 prévue en 2022, pour renforcer la présence du secteur privé japonais en Tunisie, a indi...

Appel à faciliter l'accès de la femme à l'économie numérique (Imen Houimel)

La ministre de la femme de la famille et des séniors, Imen Zahouani Houimel a participé mercredi dans les concertations francophones, portant sur l’autonomisation de la femme...

Kais Saïed achève sa visite en Libye

Le président de la République Kaïs Saïed a achevé, cet après-midi, sa visite officielle en Libye, la première depuis l’élection d’une nouvelle autorité exécutive dans c...

ARP : Examen, en commission, de plusieurs projets de lois

La commission de législation générale à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) s’est réunie ce mercredi pour l’adoption des rapports de la commission au su...

Tunisair Express :Reprise des vols intérieurs à l'aéroport Gabès-Matmata

Les vols intérieurs entre l’aéroport Gabès-Matmata et l’aéroport Tunis-Carthage reprendront, ce jeudi, à travers la programmation d’un vol hebdomadaire à bord de ...

Environ 60 participants à la 6e session de l'école d'été sur la migration

Environ 60 participants prendront part à la 6e session de l’école d’été sur la migration qui se tient du 15 au 19 mars courant, selon un communiqué publié mercredi par ...

Abdelhamid Dbeibah: La visite de Saïed en Libye est historique et permettra de renforcer la coopération bilatérale

Le président de la République, Kaïs Saïed, s’est entretenu, mercredi 17 mars, au palais Dhiafa à Tripoli, dans le cadre de sa visite officielle en Libye, avec le chef du gouv...

Sami Gtari : ''Mon fils et Sofiane Chourabi sont encore en vie''(Vidéos)

Le père de Nadhir Gtari, Sami Gtari, a déclaré, ce jeudi 18  mars 2021, que le président de la République, Kais Saied, avait évoqu&ea...

Un nouveau modèle de conciliation économique s'impose, selon Mechichi

Les rencontres de Beit El Hikma qui ont démarré mercredi 17 mars 2021 à Tunis constituent une occasion privilégiée pour présenter une nouvelle formule de conciliation économique en...

Les ingénieurs tunisiens en colère

Les ingénieurs tunisiens du secteur public observent, ce jeudi 18 mars 2021, une journée de colère nationale à la place du gouvernement à la Kasb...