La Tunisie se prépare pour le championnat d’Afrique d’haltérophile‎

Mohamed Ben Amor, directeur technique de la fĂ©dĂ©ration tunisienne d’haltĂ©rophile, a indiquĂ© que la sĂ©lection tunisienne (hommes et dames) poursuit ses prĂ©paratifs, en vue du championnat d’…

Mohamed Ben Amor, directeur technique de la fĂ©dĂ©ration tunisienne d’haltĂ©rophile, a indiquĂ© que la sĂ©lection tunisienne (hommes et dames) poursuit ses prĂ©paratifs, en vue du championnat d’Afrique d’haltĂ©rophilie organisĂ© Ă  Madagascar du 1er au 8 avril.

Dans une dĂ©claration Ă  l’Agence TAP, le responsable a indiquĂ© qu’un riche programme de prĂ©paration a Ă©tĂ© concoctĂ© pour la sĂ©lection tunisienne qui effectuĂ© trois stages Ă  Nabeul, Monastir et Monastir , soulignant, qu’un dernier stage est programmĂ© du 7 au 30 mars avant le dĂ©placement pour la capitale malgache, Antananarivo.

Le premier objectif de la participation tunisienne dans ce rendez-vous continental est que la Super Elite formée des cinq haltérophiles, Nouha Landolsi (55 kg), Chaima Rahmouni ( 64 kg), Karim Ben Hania (73kg), Ramzi Bahloul (81kg) et Aymen Bacha (109 kg), déjà qualifiables pour les Jeux Olympiques Tokyo confirment leurs performances et que les autres athlètes de la sélection nationale, décrochent le plus de médailles possibles. a-t-il souligné à la même source.

Après le championnat d’Afrique, « la Super Elite de Tokyo » entamera la prĂ©paration pour les olympiades sous la conduite du nouvel entraĂ®neur, le biĂ©lorusse Victor Ashley Anatolievitch .

Selon Ben Amor, les JO de Tokyo seront une excellente opportunitĂ© pour les deux jeunes haltĂ©rophiles Aymen Bacha et Chaima Rahmouni de s’adapter aux grandes compĂ©titions internationales en vue des prochaines Ă©chĂ©ances internationale, notamment les JO de Paris 2024.

Categories
Source
realites

Articles similaires

Back to top button
Close
Close